Les musées américains prêts à vendre leurs chefs-d’œuvre

« La pandémie change les règles », comme le titrait le New York Times en date du 16 septembre, avec l’annonce de la décision du Brooklyn Museum de se séparer de 12 œuvres issues de ses collections permanentes (Brooklyn Museum to Sell 12 Works as Pandemic Changes the Rules).

Jusque là, les ventes d’œuvres muséales étaient tolérées par l’Association of Art Museum Directors (AAMD) dans le cadre de « désaccessions » (deaccessionning, aliénation des collections), en vue d’injecter le fruit de ces ventes sur de nouvelles acquisitions jugées plus pertinentes pour le musée.

Mais la puissante Association a assoupli cette règle, annonçant qu’elle ne pénaliserait pas les musées qui revendent une partie de leur collection « pour payer les dépenses liées à l’entretien des collections», un nouveau régime dont l’échéance est pour l’instant fixée au 10 avril 2022. De nombreuses œuvres de provenance muséales risquent donc fort d’arriver sur le marché dans les deux prochaines années.

https://fr.artprice.com/artmarketinsight/les-musees-americains-prets-a-vendre-leurs-chefs-doeuvre

musées américains

Laisser un commentaire