Aux États-Unis, la pandémie renvoie les femmes à la maison

Aux États-Unis, des milliers de femmes sont contraintes de rester au foyer et de renoncer à leur emploi, faute d’écoles ouvertes à cause de la pandémie de Covid-19. La pandémie de Covid-19 est en train d’anéantir les lents progrès réalisés par les femmes ces dernières décennies en matière de participation au marché de l’emploi.

Une enquête effectuée entre les 16 et 24 juillet par le bureau des statistiques américain, montre que 30,9% des femmes de 24 à 44 ans ne travaillaient pas en raison des problèmes de garde causés par la pandémie. Contre 11,6% des hommes.

« Plus d’une femme sur quatre envisage ce qui aurait été inimaginable il y a encore six mois: rétrograder sa carrière ou quitter complètement le marché du travail », souligne le cabinet McKinsey and Company dont l’étude a été réalisée entre juin et août. La presse scientifique, comme Nature ou le British medical journal, a montré que les chercheuses, contraintes d’assurer l’école à la maison, n’étaient pas épargnées: elles publient moins d’études que les hommes en cette période de pandémie.

L’absence de garde d’enfants ou l’ouverture partielle des écoles empêchent aussi les femmes ayant perdu leur emploi d’en retrouver un rapidement.

https://www.lesaffaires.com/strategie-d-entreprise/pme/aux-etats-unis-la-pandemie-renvoie-les-femmes-a-la-maison/620191

Pandémie

Laisser un commentaire