Congé proche aidant: qui pourra vraiment profiter de l’indemnisation ?

Depuis le 30 septembre, le congé de proche aidant est indemnisé. La loi de financement de la Sécurité sociale pour 2020 le prévoit et un décret publié le 2 octobre en détaille les modalités pratiques. Cette mesure était fortement attendue, sachant qu’un aidant sur deux exerce une activité professionnelle en parallèle du temps qu’il consacre à son aidé.

Concrètement, le congé de proche aidant a une durée de trois mois maximum (certaines entreprises offrent davantage) et il est renouvelable dans la limite d’un an sur l’ensemble de la carrière. Il peut aussi être pris de façon fractionnée (par tranche d’un jour minimum). Pour le poser, l’aidant doit informer son employeur et envoyer certaines pièces justificatives comme une déclaration sur l’honneur de son lien avec la personne aidée et une autre précisant qu’il n’a pas eu précédemment recours à ce type de congé. La grande nouveauté est donc l’allocation journalière de congé de proche aidant. Elle s’élève à 52,08 euros si l’aidant est une personne isolée, à 43,83 euros s’il vit en couple.

Elle s’adresse aux « salarié, fonctionnaire, travailleur indépendant réduisant ou interrompant son activité, chômeur indemnisé suspendant sa recherche d’emploi pour accompagner un proche », a précisé le gouvernement.

https://www.lemonde.fr/argent/article/2020/10/06/le-conge-pris-par-les-aidants-qui-travaillent-sera-desormais-indemnise_6054875_1657007.html

 

Congé proche aidant

Laisser un commentaire