La Cour des Comptes appelle à tailler dans les dépenses de la Sécurité sociale

Pour tailler dans les dépenses, la cour propose trois leviers d’actions. Tout d’abord, il faut des «mesures structurelles» pour rendre le système de santé plus efficace. Cela passe par une accélération de la mise en place des groupements hospitaliers de territoires (GHT), décidés par la réforme de 2016 mais dont le bilan reste «en demi-teinte». Il est aussi indispensable de simplifier le système de financement des hôpitaux devenu «illisible», selon les Sages de la rue Cambon, avec des enveloppes financières qui se chevauchent.

La Cour recommande aussi de mieux cibler les prestations de solidarité. C’est le cas de la branche famille qui, malgré l’importance des financements publics mobilisés (5,8 milliards en 2019), n’a réussi à créer que 63% des places en crèche prévues. C’est également le cas des minima de pension de retraite qualifiés de «système complexe à la logique devenue incertaine». Ces minima ont été conçus pour améliorer la retraite des actifs, qui ont eu une carrière complète mais avec un salaire faible. Or, «ils bénéficient en réalité à des personnes ayant des carrières à temps partiel ou incomplètes».

Enfin, les organismes de Sécurité Sociale eux-mêmes sont sommés de faire des économies de gestion. La Cour les appelle à réduire le nombre d’erreurs, qui sont «en nette augmentation ces dernières années» et ont atteint au moins 5 milliards d’euros en 2019.

https://www.lefigaro.fr/economie/secu-la-cour-des-comptes-appelle-a-tailler-dans-les-depenses-20201007

Sécurité sociale

Laisser un commentaire