La pandémie précipite entre 88 et 115 millions de personnes dans l’extrême pauvreté

L’année 2020 aurait dû être marquée par une nouvelle réduction de l’extrême pauvreté. Mais la pandémie de COVID-19 a tout chamboulé: entre 88 et 115 millions de personnes supplémentaires ne vivront qu’avec 1,90 dollar par jour, soit moins du prix d’un café dans un pays avancé. Parmi eux, de plus en plus de citadins. Huit nouveaux pauvres sur dix se trouveront dans des pays à revenus intermédiaires.

« Les nouveaux pauvres sont plus urbains, mieux éduqués et moins susceptibles de travailler dans l’agriculture que ceux qui vivaient dans l’extrême pauvreté avant la COVID-19 », soulignent également les auteurs du rapport, publié en amont des réunions d’automne de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international. Ils travaillent davantage dans les secteurs des services, la construction ou encore l’industrie, ajoutent-ils.

https://www.journaldemontreal.com/2020/10/07/de-88-a-115-millions-de-personnes-dans-le-monde-vont-basculer-dans-lextreme-pauvrete-en-2020

extrême pauvreté

Laisser un commentaire