Du PIB au PIB ressenti: en retrait sur le PIB, l’Europe dépasse désormais les États-Unis en bien-être monétaire

Appliqué à l’Europe et aux États-Unis, cet indicateur de PIB ressenti éclaire d’un jour nouveau les évolutions comparées des deux continents. Alors que le PIB des États-Unis a triplé depuis 1980, le PIB ressenti états-unien tel que l’on peut ainsi l’évaluer serait resté quasiment stable sur la même période. A contrario, à l’exception des années récentes, dans la plupart des pays européens, PIB par tête et PIB ressenti ont évolué parallèlement si bien qu’en 2017, l’Europe dépasse désormais les États-Unis en bien-être monétaire.

Concrètement, il s’agit tout d’abord d’établir, au niveau individuel, un lien entre bien-être, revenu et différents facteurs affectant le bien-être. Puis au niveau collectif, on calcule, non plus l’augmentation de la somme des revenus comme le fait le PIB, mais l’augmentation du bien-être collectif impulsé par les facteurs, monétaires comme non monétaires, constitutifs du bien-être. Une dernière étape consiste à traduire monétairement cette évolution en calculant la hausse des revenus qui aurait conduit, sans évolution des autres éléments constitutifs du bien-être, à une hausse équivalente de celui-ci, d’où le terme de revenu équivalent.

https://www.insee.fr/fr/statistiques/4797487

PIB

Laisser un commentaire