Coronavirus: le confinement a appauvri un ménage français sur quatre

Les ménages avec enfants sont aussi plus touchés que les ménages sans enfant. Les dispositifs de maintien d’activité ont amorti les effets de la chute de l’activité économique sur les ménages de manière inégale selon leur profil. La moitié des ouvriers, et un quart des cadres, déclarent être passés, au moins en partie, par le chômage technique ou partiel entre le début du confinement et le mois de mai. Les cadres ont plus souvent travaillé à distance: 80 % des cadres en activité en mai ont eu recours au moins partiellement au télétravail, contre 35 % des employés et seulement 6 % des ouvriers. Un quart des personnes ayant télétravaillé ont le sentiment que leur temps de travail a augmenté.

Les mesures exceptionnelles de soutien à l’activité, notamment le recours au chômage partiel, ont permis d’amortir les conséquences pour les ménages: la baisse du revenu disponible brut des ménages n’a été que de 2,6 % au deuxième trimestre 2020. En mai 2020, 23 % des ménages déclarent que leur situation financière s’est dégradée depuis le début du confinement. À l’inverse, seulement 2 % déclarent que leur situation financière s’est améliorée, tandis que pour les deux tiers, elle est restée stable.

https://www.insee.fr/fr/statistiques/4801313

coronavirus

Laisser un commentaire