Les députés veulent anticiper la vague de surendettement à venir

« L’ampleur inédite de cette crise économique fait craindre que, sans intervention publique, les difficultés financières de certaines familles déjà durement éprouvées pourraient s’accroître et en faire basculer d’autres dans le mal endettement, le surendettement et en dernière extrémité la pauvreté », alerte Philippe Chassaing, député LREM de Dordogne, spécialiste de l’inclusion bancaire, qui a déjà fait un courrier sur le sujet à Matignon à la rentrée.
Les chiffres les plus récents ne traduisent pas encore d’aggravation de la situation. Les associations familiales comme l’Unaf craignent déjà « un inévitable effet rebond ». En 2009, après la crise financière, les dossiers de surendettement avaient augmenté de 15 %.

Parmi les pistes évoquées, il y aurait la création d’un fonds de solidarité spécial pour les particuliers, sur le modèle de ce qui a été fait pour les TPE et les indépendants pendant le confinement, et qui permettait de bénéficier d’une aide de 1.500 euros par mois. Autre piste de réflexion: la création d’un « moratoire dettes Covid », qui s’apparenterait là aussi à ce qui a été imaginé pour les entreprises par les banques, et agirait comme « sas de désendettement » pour les ménages avant un possible retour à la normale.

https://www.lesechos.fr/finance-marches/banque-assurances/les-deputes-veulent-anticiper-la-vague-de-surendettement-a-venir-1255637

surendettement

Laisser un commentaire