La fiscalité verte creuse les inégalités sociales

La fiscalité énergétique représente 4,5 % du revenu total des 20 % des ménages les plus modestes, soit trois fois plus que pour les 20 % ménages les plus riches. Cette information provient d’un rapport de Bercy. Un constat qui vient confirmer le sentiment qui s’était exprimé déjà sur les ronds-points pendant la crise des Gilets Jaunes et qui avait déjà été souligné par le Conseil d’analyse économique dans un rapport sur la taxe carbone.

Evidemment, en valeur absolue, les ménages les plus riches qui ont des logements plus grands et plus de voitures dépensent en moyenne 1120 euros en fiscalité énergétique contre 700 euros pour les plus pauvres.

À cela s’ajoute un autre facteur qui accentue les inégalités. Les ménages vivant dans une commune rurale doivent payer en moyenne 1160 euros par an de fiscalité énergétique alors que ceux habitant Paris et sa zone urbaine n’ont qu’une facture de 665 euros.

https://www.leparisien.fr/economie/la-fiscalite-verte-creuse-les-inegalites-sociales-28-10-2020-8405327.php

fiscalité

Laisser un commentaire