Le PIB rebondit au troisième trimestre (+18,2 %) mais reste nettement en dessous de son niveau d’avant-crise (–4,3 % sur un an)

Toutes les composantes de la demande intérieure rebondissent nettement au troisième trimestre. C’est le cas en particulier des dépenses de consommation des ménages (+17,3 % au troisième trimestre) qui se rapprochent de leur niveau d’avant-crise (–2,1 % en glissement annuel), ainsi que des dépenses de consommation des administrations publiques qui le dépassent même légèrement (+0,4 % en glissement annuel). En revanche, la formation brute de capital fixe (FBCF) demeure fortement en retrait (–5,1 % en glissement annuel), malgré son rebond au troisième trimestre (+23,3 %). Au total, la demande intérieure finale hors stocks contribue pour +18,9 points à la hausse du PIB ce trimestre.

https://www.insee.fr/fr/statistiques/4925348

PIB

Laisser un commentaire