GAFAM: la capture de valeur s’accélère avec la crise

Comparativement à leurs bénéfices pré-Covid, Microsoft a ainsi réalisé depuis le début de la pandémie près de 19 milliards de dollars de profits supplémentaires, Google plus de 7 milliards et Amazon, Apple et Facebook plus de 6 milliards chacun. Mais au-delà de ce club, d’autres groupes de la tech ont été portés par la crise: Intel, Cisco Systems, Oracle ou même Tesla. Un vent porteur qui a embarqué aussi les grands laboratoires pharmaceutiques, Merck ou Johnson & Johnson en tête.

Les GAFAM monopolisent maintenant les 5 premières places de la cote, Apple en tête. Et à elles seules, ces entreprises capitalisaient fin octobre 2020 plus de 23% du S&P500, quand cette part était voisine de 14,5% il y a deux ans et paraissait déjà énorme. Cela fait plus de 55 ans que l’indice élargi n’avait pas connu pareille concentration.

En arrière-plan, les fonds de gestion d’actifs géants, les Blackrock, Vanguarde, State Street qui sortent indemnes de la crise, apparaissent de plus en plus comme le pivot d’un système financier où les banques et la banque centrale ne sont plus que des pourvoyeurs de liquidité sans limite, pompant, purgeant et finalement portant le risque financier que les investisseurs refusent d’endosser.

https://www.xerficanal.com/economie/emission/Olivier-Passet-GAFAM-la-capture-de-valeur-s-accelere-avec-la-crise_3749082.html

GAFAM

Laisser un commentaire