Assurance-vie: est-il temps de faire une croix sur les fonds en euros?

La baisse a été continue et devrait se poursuivre, les assureurs prédisant qu’ils tomberont rapidement à 1 %, soit autour de 0,8 % par an une fois les prélèvements sociaux déduits, avant application d’un éventuel impôt sur le revenu. Cependant, même quand le rendement ne permet pas de compenser l’inflation, le fait d’obtenir une garantie du capital permanent en fait toujours, pour les clients âgés ou modestes, une solution sans concurrence: les livrets rapportent encore moins (0,5 % net d’impôt et de prélèvements sociaux pour le Livret A), et les montants qu’il est possible d’y investir sont plafonnés, là où l’assurance vie ne connaît pas de limites.

Il n’empêche qu’il s’agit d’une épine dans le pied des assureurs. Car il leur est difficile de placer efficacement les sommes confiées en raison de l’environnement de taux bas, alors qu’ils sont obligés de garantir le capital et doivent pouvoir payer leurs frais de gestion (0,3 à 1 % par an). Pour couvrir au minimum inflation et frais, les actifs des assureurs doivent rapporter au moins 2 % – complexe quand les obligations d’État, les plus sûres, sont en territoire négatif…

https://www.lemonde.fr/argent/article/2020/11/10/assurance-vie-est-il-temps-de-faire-une-croix-sur-les-fonds-en-euros_6059171_1657007.html

Assurance-vie

Laisser un commentaire