L’arrivée de Joe Biden rebrasse les cartes du Brexit

« Avec l’élection de Joe Biden, la possibilité d’un no deal vient clairement de s’éloigner », estime l’historien David Edgerton du King’s College de Londres. « Downing Street pourrait difficilement supporter la colère des États-Unis qui en résulterait. Biden n’acceptera jamais le retour d’une frontière entre les deux Irlandes, ce qui serait le résultat logique d’une absence d’accord. »

Au grand dam du premier ministre conservateur, ces pourparlers semblent aujourd’hui loin d’être une priorité pour Joe Biden. En pleine campagne du Brexit, Barak Obama n’avait-il pas averti les Britanniques qu’en cas de Brexit, ils n’avaient rien à attendre des États-Unis? Or, rien ne laisse penser que celui qui était alors son vice-président a changé d’opinion depuis.

« L’Irlande est le bâton que l’Amérique n’hésitera pas à brandir contre la Grande-Bretagne pour avoir eu la témérité de quitter l’Union européenne », écrivait cette semaine le chroniqueur Brendan O’Neill dans l’hebdomadaire conservateur The Spectator. Selon lui, cette attitude « outrageante » n’est rien de moins qu’une « une ingérence dans les affaires internes du Royaume-Uni ». Selon le chroniqueur, l’Irlande n’est qu’un prétexte pour le nouveau président, qui souhaite avant tout réparer la relation entre Washington et Bruxelles mise à mal par son prédécesseur.

Même si rien n’est assuré, depuis deux semaines, les possibilités d’un no deal semblent s’éloigner. « Les grandes lignes d’un accord sont plutôt claires », a reconnu Boris Johnson. Les Européens auraient notamment renoncé à faire de la Cour de justice européenne l’arbitre ultime des litiges entre l’Union européenne et le Royaume-Uni, au profit d’un tribunal nommé par les deux parties. De leur côté, les Britanniques auraient accepté qu’une autorité indépendante s’assure que les aides de l’État britannique respectent les exigences d’une juste concurrence.

https://www.ledevoir.com/monde/europe/589570/brexit-l-arrivee-de-joe-biden-rebrasse-les-cartes

Brexit

Laisser un commentaire