En 2017, le revenu disponible brut des ménages reste plus élevé en Île-de-France

En 2017, le revenu disponible brut des ménages (RDB) en France s’élève à 1 388 milliards d’euros, dont 1 354 milliards d’euros en France métropolitaine et 33 milliards d’euros dans les cinq départements d’outre-mer (DOM). Rapporté à la population, le RDB s’établit à 20 800 euros par habitant en 2017. Les ménages d’Île-de-France concentrent 21,6 % du RDB en France alors qu’ils représentent 18,2 % de la population. Leur revenu disponible brut par habitant (RDBH) s’élève à 24 600 euros, soit 18,4 % de plus que la moyenne nationale. Le RDBH est également supérieur à la moyenne nationale en Auvergne-Rhône-Alpes avec 21 300 euros.

Les revenus d’activité, principale source de revenus, représentent 1 342 milliards d’euros en 2017, soit 96,8 % du RDB national. En matière de prélèvements, les cotisations sociales et les impôts directs représentent respectivement 34,9 % et 16,3 % du revenu disponible brut des ménages en France. Ces dépenses sont relativement plus élevées en Île-de-France, en raison de revenus d’activité par habitant plus importants.

Les revenus du patrimoine, qui se composent de l’excédent brut d’exploitation (EBE) et des revenus de la propriété, contribuent à hauteur de 18,7 % du RDB national. Cette part est assez homogène sur le territoire à l’exception de Mayotte où elle est relativement faible (12,1 %). En France métropolitaine, la Provence-Alpes-Côte d’Azur se distingue avec 20,3 % du RDB.

https://www.insee.fr/fr/statistiques/4930414

revenu

Laisser un commentaire