Un tiers des recettes annuelles en moins pour le champagne?

Le champagne est d’ailleurs en première ligne et fait partie des plus touchés. Vin festif par excellence, le champagne a beaucoup perdu de la mise entre parenthèses des cérémonies familiales (mariages, baptêmes, anniversaires…), officielles et plus généralement de l’événementiel. D’après les estimations du Comité Interprofessionnel du Vin de Champagne, le manque à gagner lié à la crise de la Covid-19 représenterait un invendu de 100 millions de bouteilles, soit un tiers des recettes annuelles. A 17 euros la bouteille en moyenne la perte peut être estimée à 1,7 milliard d’euros de chiffre d’affaires.

Bien entendu, il est possible de considérer que ce n’est pas de la perte sèche. Après tout le champagne, cela peut se conserver plusieurs années. A ce détail près, qu’une fois les cuves pleines et mises en bouteille que faire des nouvelles vendanges, surtout qu’à la sortie du confinement aucun rush dans les rayons ne s’est produit alors que se profile des fêtes de fin d’année bien ternes.

https://www.xerficanal.com/economie/emission/Alexandre-Mirlicourtois-La-gueule-de-bois-des-vins-haut-de-gamme_3749116.html

champagne

Laisser un commentaire