Les deepfakes peuvent-ils vider votre compte en banque?

Les logiciels permettant d’imiter une voix ou un visage facilitent les usurpations d’identité. Récemment, HSBC a annoncé qu’elle allait commencer à utiliser un système d’identification biométrique développé par l’entreprise de fintech (technologie financière) Mitek. Également adopté par Mastercard et JP Morgan Chase, ce système permet de s’assurer de l’identité réelle des nouveaux et nouvelles clientes. Les banques et assureurs s’arment aussi de logiciels qui leur permettent de s’assurer qu’elles s’adressent à des personnes réelles, et non à des enregistrements modifiés ou créés de toute pièce. Aegon, ING et Robobank, entre autres, travaillent ainsi avec la firme spécialisée iProov, qui garantit pouvoir détecter et bloquer les deepfakes.

De tels niveaux de protection ne sont pas le reflet d’une quelconque crise paranoïaque: le risque est bien réel. Des millions ont déjà été détournés par des hackers qui, en se basant sur des vidéos ou interviews, sont parvenus à synthétiser la voix de cadres de grandes entreprises, et à passer de faux coups de fil à leurs employé·es pour leur ordonner de virer des fonds.

La menace est d’autant plus pressante que la pandémie a sévèrement limité les interactions en face-à-face.

https://korii.slate.fr/tech/deepfakes-peuvent-ils-vider-votre-compte-banque-usurpation-identite-voix

deepfakes

Laisser un commentaire