Les jeunes générations seront durement touchées par le vieillissement démographique et la montée des inégalités

En 1980, il y avait 20 personnes de 65 ans et plus pour 100 personnes d’âge actif en moyenne dans la zone OCDE; en 2015, ce nombre avait augmenté à 28 et devrait presque doubler d’ici 2050, voire plus dans de nombreux pays de l’OCDE et économies émergentes, pour atteindre 53. Parallèlement, les inégalités s’accroissent d’une génération à l’autre et sont déjà plus marquées chez les jeunes qui se lancent aujourd’hui dans la vie active que chez les personnes âgées.

Les auteurs du rapport expliquent que les inégalités dans les domaines de l’éducation, de la santé, de l’emploi et des revenus commencent à s’accumuler très tôt. Ainsi, en moyenne sur l’ensemble des pays, un homme de 25 ans diplômé de l’enseignement supérieur peut espérer vivre près de 8 ans de plus que son homologue moins diplômé ; pour les femmes, cet écart est de 4.6 ans. À tout âge, les personnes en mauvaise santé travaillent moins et ont des revenus moindres même lorsqu’elles travaillent. Pour les hommes peu instruits, être en mauvaise santé réduit les revenus d’activité perçus tout au long de la vie professionnelle de 33 %, contre une perte de 17 % pour les hommes ayant un niveau d’études élevé.

Les personnes aux revenus modestes ont généralement une espérance de vie inférieure à celle des personnes aux revenus élevés, ce qui diminue encore la totalité des prestations de retraite qu’elles perçoivent.

http://www.oecd.org/fr/retraites/les-jeunes-generations-seront-durement-touchees-par-le-vieillissement-demographique-et-la-montee-des-inegalites.htm

inégalités

Laisser un commentaire