Le prix des propriétés bondit dans la RMR de Montréal

Les unifamiliales en banlieue ont particulièrement la cote, mais la demande ne dérougit pas pour les maisons sur l’île de Montréal non plus. Le nombre de ventes pour ce type de propriétés au cours des 10 premiers mois de l’année 2020 a surpassé de 2% celui de l’année dernière selon les données colligées par JLR, société d’Equifax à partir du Registre foncier du Québec.

La baisse des taux d’intérêt et les mesures de soutien gouvernementales mises en place en réponse au ralentissement économique causé par la pandémie ainsi que l’intérêt grandissant pour les propriétés plus spacieuses répondant mieux au besoin relié au télétravail ont favorisé les achats de résidence unifamiliale.
Pour le marché de la copropriété, les constats sont différents.

Le nombre de transactions lors des 10 premiers mois de 2020 est égal à celui enregistré durant la même période en 2019. Si le phénomène de rattrapage se poursuit, une légère hausse devrait être notée à la fin de l’année, mais celle-ci sera plus faible que ce qu’on aurait pu observer sans pandémie.

En ce qui concerne le prix médian, il est toujours en forte hausse aidée par un acquis de croissance important (c’est-à-dire que les fortes croissances enregistrées avant la pandémie ont toujours un impact sur le calcul de l’augmentation en 2020 en comparaison à 2019). Pour l’ensemble de la RMR, la croissance atteint 9% par rapport à l’an dernier et 25% sur 5 ans.

https://www.lesaffaires.com/blogues/joanie-fontaine/prix-proprietes-bondit-rmr-montreal/621475

Laisser un commentaire