Les personnes nées françaises à l’étranger ont un profil plus proche des natifs que des immigrés

En 2019, 1,7 million de personnes nées françaises à l’étranger résident en France.
Leur parcours est lié à l’histoire coloniale de la France et, plus récemment, à l’expatriation de Français dans le monde, qui rentrent ensuite en France avec leurs enfants. La moitié d’entre elles sont nées au Maghreb, mais cette proportion a baissé au fil du temps au profit de l’Europe et des autres pays d’Afrique. Cette population est particulièrement âgée (la moitié ont plus de 61 ans). Elle diminue car les mouvements migratoires ne compensent pas sa mortalité.
Le profil des Français nés à l’étranger diffère sensiblement de celui des immigrés et ressemble davantage à celui des personnes nées en France, les natifs. Ces personnes ne sont pas comptabilisées comme immigrées selon la définition retenue en France, alors qu’elles le sont pour les comparaisons internationales.
Parmi les personnes ayant terminé leurs études, les Français nés à l’étranger sont proportionnellement plus souvent diplômés de l’enseignement supérieur (31 %) que les natifs (29 %) et les immigrés (25 %)

https://www.insee.fr/fr/statistiques/4991700

 

Laisser un commentaire