La France incarcère de plus en plus

Le ministère de la Justice a mis en ligne des séries statistiques de l’administration pénitentiaire. Un document qui permet de retracer les évolutions de notre justice et de nos prisons depuis quarante ans. Une grande tendance : la France incarcère de plus en plus.

Le nombre de personnes écrouées est passé de 36 900 en 1980 à 82 300 en 2020 (dont 70 700 détenus). Mis à part dans les années 1990, hors grâces présidentielles, la population carcérale a presque constamment augmenté. Ainsi, depuis 2003, la densité carcérale a ainsi toujours été entre 107,4 % et 121,9 %. Notre taux de détention est de 105 pour 100 000 habitants (Allemagne : 77 ; Angleterre : 140 ; Belgique : 95 ; Espagne : 129 ; Italie : 100 ; Pays-Bas : 56).
Sur quarante ans, la part des femmes parmi les personnes détenues reste très stable (entre 3 % et 4 %), tandis que la part des mineurs diminue (14,4 % en 1980, 10 % en 1990, 8,4 % en 2000, 7,5 % en 2010 et 6,7 % en 2020). L’âge moyen des détenus augmente régulièrement (35 ans en 2020).

Le nombre d’étrangers parmi les personnes écrouées a diminué avant de légèrement augmenter ces dernières années (30 % en 1992, 18 % en 2010, 21 % en 2020). À noter, les étrangers ne représentent que 7 % des personnes suivies en milieu ouvert. Ratio inverse pour la proportion de femmes, qui est de 7,5 %.

https://www.dalloz-actualite.fr/flash/france-incarcere-de-plus-en-plus#.X9ePzLNCeM0

 

Laisser un commentaire