Baromètre AMF de l’épargne et de l’investissement – La crise rend les français encore plus frileux.

Plus de la moitié des actifs épargnent en prévision de leur retraite, proportion stable comparativement à 2019.
Etrangement, une méconnaissance du taux d’intérêt du livret A qui tend à s’accentuer : seulement 3 répondants sur 10 le connaissent, en baisse vs 2019 (-6 points) et 4 répondants sur 10 ne se prononcent pas (+5 points).
Un optimum d’acceptation du risque à hauteur de 10% des sommes placées. Un Français sur deux déclare se tenir informé de l’actualité financière, proportion stable vs 2019.

3 Français sur 10 déclarent s’intéresser aux placements en actions, une proportion stable vs 2019. Un quart disent avoir confiance, ce qui est mieux qu’en 2019. Si plus de la moitié des Français ne font pas confiance aux placements en actions, cette méfiance perd un peu de terrain (-8 points vs 2019).

Plus de la moitié des épargnants ne font pas confiance aux placements en actions. Raison principale pour la moitié d’entre eux : l’aspect spéculatif de la bourse. Un Français sur deux estime que les placements en actions ont été rentables ces 5 dernières années avec un taux de rendement annuel estimé à 4% en moyenne. Une perception un peu plus en retrait pour les 5 prochaines années avec un rendement en moyenne. 1 Français sur 5 pourrait avoir l’intention de placer en actions sur les 12 prochains mois.

L’incertitude économique, la prise de risque et des ressources insuffisantes sont les principales raisons qui freinent le placement en actions.
Durant le confinement et le déconfinement, des habitudes d’épargne similaires à l’avant crise pour 2 répondants sur 5. Néanmoins parmi les personnes ayant mis de l’argent de côté pendant le confinement, près de 2 sur 5 l’ont finalement dépensé. Pour les mois à venir, les Français sont minoritaires à avoir l’intention de modifier leur épargne. Ils sont toutefois relativement plus nombreux à envisager des placements moins risqués. La crise sanitaire tend à renforcer la frilosité à l’égard du risque : 28% des Français estiment qu’elle les incite à prendre moins de risques avec leur épargne. Elle rend les placements en actions moins intéressants pour 23% d’entre eux. Enfin, environ 10% des personnes veulent rendre leur épargne long terme disponible.

https://www.amf-france.org/fr/actualites-publications/publications/rapports-etudes-et-analyses/barometre-amf-de-lepargne-et-de-linvestissement-2020

Laisser un commentaire