Le marché immobilier canadien modérément vulnérable, dit la SCHL

La hausse des prix des maisons observée dans de nombreuses villes cet été et cet automne était supérieure à celle qui pourrait être justifiée en fonction des niveaux de revenu et la croissance démographique au Canada, a souligné mercredi la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL).
La surévaluation a également augmenté à Toronto, Montréal et Regina, bien que le degré de vulnérabilité de ces trois villes ne soit que «modéré» par rapport au type de conditions observées à la fin des années 1980 et au début des années 1990 dans la bulle immobilière de Toronto.

https://www.lesaffaires.com/secteurs-d-activite/immobilier/le-marche-immobilier-canadien-moderement-vulnerable-dit-la-schl/621978

 

Laisser un commentaire