2020 : la crise sanitaire a rebattu les cartes du marché immobilier

« Les villes moyennes ont fait figure de locomotives pour le marché en 2020. La situation économique et sanitaire ainsi que le développement du télétravail ont accéléré l’envie d’un mode de vie plus cocooning qui se profilait déjà depuis plusieurs mois. Il ne s’agit pas de se priver totalement des commodités et infrastructures des métropoles, mais de privilégier le confort global du cadre de vie. Une composante de plus en plus importante dans la définition d’un projet immobilier », précise Christine Fumagalli, Présidente d’ORPI.

C’est LE critère de l’année 2020 : la maison individuelle est devenue le synonyme du logement idéal. Côté acquéreurs, cela s’est traduit dès le mois de juin par un pic exceptionnel de + 45% de recherches d’achat sur le site, par rapport à la même période en 2019 ! Une tendance qui s’est poursuivie tout l’été, et qui concerne également les jeunes locataires : 30% des recherches de maisons sont effectuées par des locataires entre 18 et 25 ans.
Les deux confinements ont eu un impact fort à la fois sur le comportement des propriétaires-bailleurs et celui des locataires.

Du côté des propriétaires-bailleurs, ceux qui avaient misé sur la location courte durée ont dû revoir leurs projets, le tourisme étant très limité. Ce serait néanmoins un raccourci pour Orpi d’affirmer que tous les investisseurs se sont reportés sur le marché de la location longue durée. La période actuelle a poussé bon nombre de locataires à changer de logement, comme le montre le dernier sondage Orpi, mené auprès de 750 répondants locataires. On y apprend que 38% des sondés aspirent à déménager.

https://www.journaldelagence.com/1188700-2020-la-crise-sanitaire-a-rebattu-les-cartes-du-marche-immobilier

Laisser un commentaire