Une reprise en W sans aide gouvernementale aurait un grave impact, selon la SCHL

Une reprise en forme de W après la pandémie COVID-19 pourrait entraîner une baisse de près de 50 % des prix des logements et faire grimper le taux de chômage jusqu’à 25 % si le gouvernement n’offrait pas d’aide, a estimé jeudi la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL).

De tous les scénarios examinés par la SCHL cette année, la reprise en forme de W sans le soutien du gouvernement est le plus invraisemblable, mais c’est aussi celui qui est susceptible de causer les impacts les plus graves, a affirmé Mme LeBlanc.

La SCHL a constaté qu’une reprise en forme de W avec le soutien du gouvernement réduirait la gravité et serait plus gérable, n’entraînant qu’une baisse d’environ 32 % des prix des maisons et un taux de chômage de 24%.
De nombreux économistes prévoient que le Canada connaîtra une reprise en forme de K après la pandémie du COVID-19, au cours de laquelle les riches deviennent plus riches et les pauvres, plus pauvres.

https://www.lesoleil.com/affaires/une-reprise-en-w-sans-aide-gouvernementale-aurait-un-grave-impact-selon-la-schl-fd3aa78a48a473cad3728e012dec5bb9

 

Laisser un commentaire