Immobilier: 2020 se termine sur une bonne note au Québec

Les taux d’intérêt historiquement bas, l’évolution des préférences en matière de logement, l’épargne élevée des ménages et la croissance du revenu disponible ont accru la demande.

La pandémie a modifié la préférence des consommateurs ce qui a généré une disparité des ventes par catégorie. La demande croissante de propriétés plus grandes en zones éloignées fait partie des nouvelles tendances.

Selon les actes colligés par JLR, une société d’Equifax, depuis le Registre foncier du Québec, 103 298 propriétés unifamiliales ont été vendues à travers la province au cours de l’année 2020.

Cela représente une augmentation de 18 % par rapport à 2019. Le prix médian des unifamiliales s’est élevé à 275 000 $ au cours des douze derniers mois, une hausse de 8 % comparativement à 2019.

Lors des douze derniers mois, 41 751 copropriétés ont changé de mains à travers la province, soit un gain de 9 % par rapport à l’année passée. Le prix médian des copropriétés sur douze mois a grimpé de 7% au Québec relativement à l’année précédente pour atteindre 274 000 $.

https://www.lesaffaires.com/mes-finances/immobilier/immobilier-2020-se-termine-sur-une-bonne-note/622620

Laisser un commentaire