Les épargnants doivent-ils avoir peur de l’inflation ?

Presque tout dans le monde des investissements dépend aujourd’hui de l’avenir de l’inflation : les taux d’intérêt, bien sûr, mais aussi les valorisations des marchés d’actions, et certainement le destin des quelque 18 000 milliards d’euros de dette souveraine à taux négatifs. Or, pour la première fois depuis plus de dix ans, cet avenir inquiète.

La dernière fois qu’une telle crainte avait préoccupé les investisseurs remonte à 2009, quand les grandes banques centrales avaient inauguré la pratique alors révolutionnaire du « Quantitative Easing » [« facilité monétaire »], consistant à soutenir l’activité économique non seulement en baissant les taux d’intérêt directeurs, mais aussi en imprimant de la monnaie pour racheter aux banques les emprunts d’Etat qu’elles détiennent. C’est principalement le prix des actifs financiers qui a profité de la manne en connaissant, lui, une forte inflation.

La monnaie, toujours à l’origine fournie par les banques centrales, cette fois ne demeure plus dans le seul système financier mais a aussi trouvé le chemin de la trésorerie des entreprises et des épargnants (la perception de revenus, fussent-ils amoindris, sans plus guère d’occasions de les dépenser a fait bondir le taux d’épargne moyen des consommateurs, même si l’écart entre les extrêmes demeure immense).

Se posent dès lors deux questions.
La première est à relativement court terme : quand les économies rouvriront à la faveur d’une vaccination suffisamment large des populations, cette épargne ne permettra-t-elle pas de nourrir un mouvement de rattrapage du désir de consommer, poussant les prix à la hausse et finalement donnant raison à Milton Friedman ?
La question à plus long terme est beaucoup plus redoutable. L’engagement des gouvernements en 2020 pourrait être perçu comme le pendant du changement de régime qu’avait inauguré il y a quarante ans l’ère « Reagan-Thatcher » de retrait de l’Etat, de diminution des impôts, des réglementations et, en l’espèce, de l’inflation.

https://www.lemonde.fr/argent/article/2021/01/26/les-epargnants-doivent-ils-avoir-peur-de-l-inflation_6067601_1657007.html

 

Laisser un commentaire