Le PIB se replie au quatrième trimestre (–1,3 %), marqué par le deuxième confinement ; sur l’année 2020, il recule de 8,3 %

La perte d’activité ce trimestre est marquée par le confinement en vigueur de fin octobre jusqu’à mi-décembre et par les couvre-feux mis en place au cours des mois d’octobre et décembre.

Elle est néanmoins bien plus modérée que celle constatée lors du premier confinement de mars-mai 2020 : au quatrième trimestre 2020, le PIB est inférieur de 5,0 % à son niveau un an auparavant (glissement annuel) alors que le recul sur un an s’élevait à 18,8 % au deuxième trimestre. En moyenne sur l’année 2020, le PIB a fortement baissé (–8,3 %, après +1,5 % en 2019.

Cette première estimation de la baisse annuelle d’activité et des autres agrégats annuels par somme des quatre trimestres sera consolidée lors de la publication du compte annuel provisoire 2020 fin mai 2021.

L’effet du deuxième confinement se traduit principalement dans les dépenses de consommation des ménages, qui baissent à nouveau fortement (–5,4 % au quatrième trimestre après +18,2 % au trimestre précédent). En revanche, la formation brute de capital fixe (FBCF) poursuit sa reprise (+2,4 % après +24,0 %). Au total, la demande intérieure finale (hors stocks) baisse à nouveau : elle contribue à l’évolution du PIB à hauteur de –2,7 points après +19,4 points au trimestre précédent.

https://www.insee.fr/fr/statistiques/5018361

 

Laisser un commentaire