Le cuivre, métal d’avenir

Du côté de la demande, à mesure que sont lancées les campagnes de vaccination, on entrevoit un retour à la normale pour la seconde moitié de 2021. En même temps, on s’attend à ce que les gouvernements et les banques centrales continuent de soutenir l’économie. C’est un scénario favorable pour le cuivre et les autres métaux de base », dit Daniel Greenspan.

« Du côté de l’offre, il y a aussi des facteurs favorables au cuivre. Beaucoup d’installations ont été sous-capitalisées pendant 2020 car les producteurs devaient réduire leur main-d’œuvre et leurs dépenses face à la pandémie ; cela pourrait générer des retards dans l’entretien et donc dans la production », poursuit-il.

« Ce métal va être essentiel à la transition vers une économie plus sobre en carbone. Il interviendra notamment dans la construction des infrastructures de distribution d’énergie à faibles émissions de carbone. Un approvisionnement substantiel sera requis de la part des mines et un prix plus élevé sera nécessaire pour encourager de nouveaux projets de production. »

https://www.conseiller.ca/nouvelles/industrie/le-cuivre-metal-davenir/

 

Laisser un commentaire