Viager : plus besoin d’« attendre » la mort de l’occupant pour connaître le prix de son investissement…

Deux sociétés civiles immobilières (SCI) jouent cette carte, affichant un objectif de performance de l’ordre de 5 % par an. Créé en 2017, Viagénérations, piloté par Turgot AM, est le premier fonds à s’être aventuré sur ce créneau. A l’été 2020, la société de gestion Arkéa IS a lancé une stratégie identique, dénommée Silver Avenir.

Investir sur de nombreux biens permet de limiter l’aléa de la durée de vie réelle des occupants. « Pris isolément, un senior peut être amené à vivre plus longtemps, mais sur l’ensemble du portefeuille, la réalité converge statistiquement vers la moyenne », constate Thibault Corvaisier, directeur de la gestion immobilière chez Turgot AM.

Spécificité de ces produits, contrairement au viager classique : le prix est réglé en une fois, l’acheteur n’a pas à verser de rente à vie à l’occupant. « Nous avons sorti l’idée de pari sur la mort liée à la rente », souligne Thibault Corvaisier. Et éliminé, donc, l’incertitude financière sur le prix vraiment payé.

https://www.lemonde.fr/argent/article/2021/02/08/viager-plus-besoin-d-attendre-la-mort-de-l-occupant-pour-connaitre-le-prix-de-son-investissement_6069137_1657007.html

 

Laisser un commentaire