Se marier en été est une habitude récente : 150 ans de saisonnalité des mariages

En 2019, 225 000 mariages ont été célébrés en France, dont 60 % pendant la période estivale, entre juin et septembre.

Se marier en été est une habitude récente. Au milieu du 19ᵉ siècle et jusqu’à la Première Guerre mondiale, les mois de mars et décembre étaient évités pour des raisons religieuses (carême et avent) et l’été en raison des travaux agricoles.

Les mariages avaient donc lieu davantage en hiver, notamment en février.
À partir de l’entre-deux-guerres, les mariages deviennent de plus en plus nombreux en avril alors qu’ils se raréfient en hiver.

Après la Seconde Guerre mondiale, les futurs époux évitent de se marier au mois de mai, « mois de Marie » pour les catholiques, et les mariages durant l’été deviennent plus fréquents avec la démocratisation des congés payés.

À partir du milieu des années 1970, dans une France de plus en plus sécularisée, les mariages sont moins nombreux. Ils deviennent de plus en plus synonymes de fête, davantage qu’une obligation pour entrer dans la vie de couple. Le choix se porte alors davantage sur un mariage à la belle saison, entre juin et septembre.

https://www.insee.fr/fr/statistiques/5018214

 

Laisser un commentaire