Cybercriminalité à l’ère du Covid : comment une pandémie a modifié les comportements, y compris ceux des criminels

Ceci nous amène à la question suivante : en quoi l’activité cybercriminelle est-elle différente aujourd’hui par rapport à l’année dernière ? Notre dernier rapport semestriel sur la cybercriminalité montre que, dans l’ensemble, les attaques non automatisées ont diminué. A travers l’analyse de 22,5 milliards de transactions dans le monde, nous avons constaté une diminution de 33% des attaques ayant recours à des méthodes non automatisées.

Les chiffres montrent sans surprise que les services financiers sont une cible privilégiée des cybercriminels. Les attaques par « bots » visant les services financiers dans le monde entier ont augmenté de 38% par Le contexte général semble un plus contrasté. Il y a eu une nette évolution dans l’utilisation des attaques non automatisées par rapport aux attaques automatisées, en particulier dans le secteur des services financiers.

Contrairement au volume d’attaques par les bots, les taux d’attaque globaux sont en baisse d’une année sur l’autre pour les transactions via ordinateurs, applications et navigateurs mobiles. La raison de cette baisse n’est pas tout à fait claire, surtout si l’on considère que le premier semestre de l’année a également été marqué par une forte augmentation des créations de nouveaux comptes.

Cette dernière est due, semble-t-il, à une accélération de la transition des transactions physiques vers les transactions en ligne, stimulée par les différents confinements mis en place.

https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/cybercriminalite-a-l-ere-du-covid-comment-une-pandemie-a-modifie-les-comportements-y-compris-ceux-des-criminels-877284.html

 

Laisser un commentaire