La crise exacerbe la polarisation des revenus entre pauvres, protégés, aisés et riches

D’un côté, pour l’Insee, le pouvoir d’achat moyen des ménages a parfaitement résisté en 2020 et de l’autre, 1 million de Français et de Françaises qui basculent dans le même temps dans la pauvreté, selon les associations caritatives et 51% qui déclarent avoir été dans le rouge au moins une fois dans l’année et 20% tous les mois selon l’enquête annuelle du comparateur banques Panorabanques.

il n’existe pas de tableau de bord précis qui permettrait de suivre en direct la pauvreté, le nombre de foyers bénéficiaires du RSA est un des indicateurs les plus fiables. À plus de 2 millions fin décembre 2020, il a augmenté de 7,5% sur un an alors qu’il était stable depuis plusieurs années. Cette montée de la précarité pour une partie de la population est la conséquence directe de l’impact de la crise sanitaire sur le marché du travail. Le non-renouvellement de CDD de moins d’un mois notamment s’est traduit par une chute des recrutements de 38% en moyenne sur l’ensemble de l’année.

Face, à une partie de la population qui décroche, il y a aussi une autre partie qui s’accroche. Ce sont d’abord toutes les personnes dont les ressources financières sont essentiellement issues des revenus de transferts : c’est le cas notamment des 15 millions de retraités. Calées sur l’évolution de l’inflation, les revalorisations en 2020 ont permis de maintenir le pouvoir d’achat. Autre partie de la population dont les revenus sont garantis, les agents de la fonction publique.

Reste une autre partie de la population, beaucoup moins nombreuse, mais dont la masse des revenus pèse très lourd : il s’agit des CSP+ dont les revenus ont continué de s’élever normalement, ne serait-ce que parce que ce sont des professions où le télétravail est le plus généralisé. En 2020, le surplus d’épargne est évalué à plus de 110 Md€, un surcroît d’épargne dont 70% se concentre sur 20% des plus fortunés d’après une note du Conseil d’analyse économique.

https://www.xerficanal.com/economie/emission/Alexandre-Mirlicourtois-La-crise-exacerbe-la-polarisation-des-revenus-entre-pauvres-proteges-aises-et-riches_3749477.html

 

Laisser un commentaire