La concurrence exacerbée pour les talents et la main d’œuvre en Europe

Il faut partir d’un facteur commun à tous les pays européens : la baisse relative de la part de la population en âge de travailler, c’est-à-dire les 15-64 ans par rapport à la population totale, passée de près de 67,5% au début des années 2000 à, à peine plus de 64% en 2020. Entre le pic de 2009 et aujourd’hui, le nombre des 15-64 ans a diminué de 7,6 millions d’individus dans l’UE à 27.

C’est l’équivalent de la force de travail de la Belgique qui a disparu d’Europe en à peine plus de 10 ans et la tendance va aller en s’accélérant. Selon les projections centrales d’Eurostat, la part des 15-64 ans devrait continuer de se réduire pour représenter moins de 57% de la population totale d’ici 2050 (plus de 37 millions de travailleurs en moins).

Attirer les jeunes talents pour venir renforcer sa propre force de travail est donc devenu un levier d’action décisif pour certains Etats et la concurrence démographique, bien compris comme étant la capacité prédatrice d’un Etat à siphonner les talents de ses plus proches voisins, déjà à l’œuvre, va inévitablement s’exacerber au cours des prochaines années.

La montée en puissance du télétravail ouvre des options en matière de mobilisation géographique de la main d’œuvre en élargissant la concurrence notamment dans le domaine des services. Avec le risque, que plus que jamais, l’Europe se transforme en communauté de problèmes partagés, mais de solutions égoïstes.

https://www.xerficanal.com/economie/emission/Alexandre-Mirlicourtois-La-concurrence-exacerbee-pour-les-talents-et-la-main-d-oeuvre-en-Europe_3749479.html

 

Laisser un commentaire