Plus encore que la Covid, l’inflation fait peur aux investisseurs

Pour la première fois depuis février 2020, Covid-19 n’est plus la peur n ° 1 des gérants de portefeuille interrogés par Bank of America, a annoncé mardi la banque. Au contraire, les investisseurs expérimentés craignent désormais que l’économie ne se rétablisse si rapidement qu’elle surchauffe.

Après la relance de Biden, la croissance économique américaine pourrait rivaliser avec celle de la Chine pour la première fois depuis des décennies. Goldman Sachs s’attend à ce que l’économie américaine soit 8% de plus à la fin de 2021 par rapport à la fin de l’année dernière. Selon cette mesure, ce serait la croissance du PIB la plus rapide depuis 1965.

L’inflation est désormais le principal risque cité par les gestionnaires de portefeuille interrogés par Bank of America. La grande crainte est qu’elle pousse la Réserve fédérale à relever rapidement les taux d’intérêt, court-circuitant la reprise économique et le boom du marché. C’est ce qui s’est passé dans les années 1970 et au début des années 1980, lorsque la banque centrale dirigée par Paul Volcker a contenu l’inflation avec des hausses agressives des taux d’intérêt.

https://edition.cnn.com/2021/03/16/investing/wall-street-covid-inflation-economy/index.html

 

Laisser un commentaire