Procès UBS : la banque fixée sur son sort le 27 septembre

Clôturant t rois semaines d’audience intense , menée tambour battant par le président François Reygrobellet, les avocats, Denis Chemla et Hervé Temime, ont demandé la relaxe du géant mondial de la gestion de fortune poursuivi pour démarchage bancaire illégal et blanchiment de fraude fiscale. Le parquet général a requis au moins « deux milliards d’euros d’amende » et l’Etat a demandé 1 milliard de dommages et intérêts.

Un «système» dénoncé par Hervé Temime : « on ne condamne pas pénalement un système », a-t-il martelé. Rappelant qu’une personne morale c’est «l’addition de personnes physiques qui travaillent pour elle». «Il est où, ce système ? Comment se manifeste-t-il ? Qui a décidé de ce système ? De quoi parle-t-on ?», avait appuyé avant lui Denis Chemla ironisant sur la méthode du « faisceau d’indices » qui « n’éclaire pas beaucoup, il va falloir changer les piles de la lampe de poche ».

https://www.lesechos.fr/finance-marches/banque-assurances/proces-ubs-la-banque-fixee-sur-son-sort-le-27-septembre-1301285

 

Laisser un commentaire