Moins de 1% des pères demandent un congé parental à temps plein, selon une étude

Moins de 1% des pères prennent un congé parental à temps plein après la naissance de leur enfant, alors qu’une réforme en vigueur depuis 2015 ambitionnait de porter ce taux à 25%, selon une étude publiée mercredi 7 avril, qui suggère d’augmenter l’indemnisation du dispositif et d’organiser une campagne d’information.

Le taux de recours des pères au congé parental «n’a presque pas augmenté» avec cette réforme, passant de 0,5% à 0,8% pour un congé à plein temps – contre près de 14% pour les mères, constatent les auteurs de cette étude réalisée par l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE, dépendant de Sciences Po Paris).

Selon les auteurs, cet échec est largement imputable au faible montant de l’indemnisation proposée, soit 399 euros par mois pour un congé à temps plein, quelle que soit la rémunération antérieure.

Toutefois cet aspect n’explique pas tout, car même les pères qui travaillaient déjà à temps partiel avant la naissance de leur enfant, et qui n’auraient donc rien à perdre à demander un congé partiel
– ce qui leur donnerait droit à une indemnité de 149 à 258 euros par mois en complément de leur revenu habituel
– y recourent peu. Seuls 30% des pères dans cette situation demandent l’indemnité, contre 75% des mères dans la même situation.

https://www.lefigaro.fr/conjoncture/moins-de-1-des-peres-demandent-un-conge-parental-a-temps-plein-selon-une-etude-20210408

 

Laisser un commentaire