En 2020, ce n’est pas l’Ile-de-France qui a tiré le marché immobilier, c’est la province

Les notaires ont publié leur bilan de l’année 2020. Si l’année a été particulièrement chamboulée, le marché immobilier est, lui, resté très dynamique. « Les résultats du 4e trimestre ont confirmé les propos que nous avions tenus en décembre 2020 lorsque nous annoncions déjà un marché immobilier résilient grâce, notamment, à des paramètres sains et solides, dont la nature n’a pas semblé souffrir des effets de la crise sanitaire », précisent les notaires.

Et si les prix sont en nette hausse sur un an pour l’Île-de-France, avec +6,4 % entre le 4e trimestre 2019 et le 4e trimestre 2020, l’homogénéité n’est cependant pas de mise. « Ainsi, à Paris intra-muros, les prix ont marqué une pause dès le 3e trimestre 2020, et le ralentissement semble se confirmer selon l’indicateur avancé des avant-contrats: le prix des appartements anciens amorcerait dès lors un mouvement baissier, passant de 10850 €/m² en novembre 2020 à 10600 €/m² en avril 2021 ».

Un atterrissage en douceur qui pourrait se profiler en petite et grande couronne dans les prochains mois. En revanche, en province, les prix restent essentiellement en hausse. La quasi-totalité des départements affiche des prix médians en hausse, une tendance qui se généralise également pour les maisons.

https://www.lavieimmo.com/divers-immobilier/en-2020-ce-n-est-pas-l-ile-de-france-qui-a-tire-le-marche-immobilier-c-est-la-province-50898.html

 

Laisser un commentaire