Archegos plombe les résultats d’UBS et de Nomura

La banque suisse UBS a dévoilé ce 27 avril des résultats du premier trimestre 2021 de bonne facture, malgré sa perte liée à la faillite de sa contrepartie Archegos. Le produit net bancaire atteint 8,7 milliards de dollars, en hausse de 9,7% par rapport au premier trimestre 2020. Le résultat net est lui aussi en hausse, de 14%, à 1,8 milliard. La facture liée à la faillite d’Archegos, qu’UBS désigne pudiquement dans sa communication comme un « client américain », s’élève à 774 millions de dollars dans le résultat opérationnel, mais son effet sur le résultat net se limite à 434 millions après impôts.

De son côté, la banque japonaise Nomura Holdings a publié mardi une perte nette de 155,4 milliards de yens (1,1 milliard d’euros) pour son dernier trimestre fiscal s’achevant le 31 mars, contre une perte de 34,4 milliards de yens un an plus tôt. Dans ce cas aussi, ce résultat est la conséquence d’une perte de 2,3 milliards de dollars (1,9 milliard d’euros) lié à l’effondrement d’Archegos. La banque s’attend par ailleurs à une nouvelle perte de 570 millions de dollars imputable aux résultats de l’année fiscale 2021-2022. Au total, la banque enregistrera une perte de 2,87 milliards de dollars liée à Archegos.

https://www.agefi.fr/banque-assurance/actualites/quotidien/20210427/archegos-plombe-resultats-d-ubs-nomura-320177?utm_source=newsletter&utm_medium=quotidienne_11h&utm_campaign=27042021&actId=ebwp0YMB8s02wf6nRchUT9UcvuQDVN7agmFTt2FsrXufGSeQ6j4P2UaJzpCEBODB&actCampaignType=CAMPAIGN_MAIL&actSource=503785

 

Laisser un commentaire