La crise sonne-t-elle le glas du commerce indépendant ?

Les entraves à nos déplacements spatio-temporels depuis plus d’un an ont dopé la fréquentation des petits commerces indépendants : boulangeries, boucheries, primeurs, librairies de quartier. C’est vrai aussi des sites internet spécialisés, des drives et des circuits court… au détriment des supermarchés périurbains. Mais ce retour en force du commerce indépendant de proximité est trompeur.

Elle n’est pas uniforme selon les commerces (bon pour l’alimentaire, mauvais pour l’habillement), la crise devrait pousser le petit commerce indépendant vers le commerce organisé pour des raisons financières (franchises,…) et la tentation du petit commerce de passer au digital va lui faire perdre son autonomie.

L’autonomie du commerce est donc très relative, car même la grande distribution devient désormais tributaire des marketplaces et des géants du numérique, tout comme les marketplaces ont besoin des petits commerces pour les livraisons en points relais.

https://www.xerficanal.com/economie/emission/Philippe-Gattet-La-crise-sonne-t-elle-le-glas-du-commerce-independant-_3749646.html

 

Laisser un commentaire