Les entreprises doivent se préparer à l’indépendance de l’Écosse

Même si on est loin de la tenue d’un référendum et d’un vote en faveur de l’indépendance de l’Écosse, les entreprises québécoises qui brassent des affaires au Royaume-Uni devraient néanmoins se préparer à cette éventualité, car un éclatement de la Grande-Bretagne est un scénario plausible dans les prochaines années. Même si le Parti national écossais (SNP) n’a pas remporté la majorité absolue des sièges le 6 mai (il en a gagné 64, alors que le seuil était à 65), la majorité des sièges au parlement à Édimbourg est néanmoins détenue par les indépendantistes.

La première ministre vise un référendum d’ici la fin de 2023 (et, s’il est gagnant, une adhésion ultérieure de l’Écosse à l’Union européenne), rapporte The Daily Telegraph de Londres. Pour autant, cela ne se fera pas sans heurt, car le premier ministre britannique, Boris Johnson, s’oppose à cette consultation, du moins pour l’instant.

https://www.lesaffaires.com/blogues/francois-normand/les-entreprises-doivent-se-preparer-a-lindependance-de-lecosse/624942

 

Laisser un commentaire