Épargne salariale : pourquoi votre prime d’intéressement pourrait chuter cette année

Avant même de connaître les chiffres définitifs, plusieurs acteurs de l’épargne salariale anticipent déjà une baisse des primes versées par les entreprises en 2021. Les salariés pourraient bien se retrouver avec une participation ou un intéressement très en dessous de l’année précédente, voire ne rien toucher du tout.

Xavier Collot, président de l’AFG, le groupement des gestionnaires d’actifs, et directeur de l’épargne salariale et retraite chez Amundi, déclarait ceci : « Au niveau global, l’AFG anticipe une baisse moyenne de 20 %, tous secteurs et activités confondus, même s’il ne s’agit que d’une tendance qui devra être confirmée »​.

Une analyse partagée par Catherine Pays-Lenique, la directrice générale d’Epsens, un autre gestionnaire d’épargne salariale : « La tendance serait plutôt de l’ordre d’une baisse de 25 % à 30 % des primes 2021, au titre de l’année 2020, par rapport à l’année précédente »​. Idem du côté de Natixis Interépargne qui estime la baisse à environ 20 %.

https://www.ouest-france.fr/economie/entreprises/epargne-salariale-les-primes-d-interessement-et-de-participation-chutent-b07303be-b630-11eb-9d0b-d31a5f1d6514

 

Laisser un commentaire