Comment Finary veut (déjà) disrupter les agrégateur bancaires

Pour diversifier son portefeuille d’actifs, il faut souvent passer par différentes plateformes spécialisées, ce qui multiplie mécaniquement le nombre d’identifiants et mots de passe pour accéder à ces services. En s’éparpillant, il est aussi difficile d’avoir une vision claire et globale de son patrimoine.

Lancée en mars dernier, Finary permet d’ajouter ses comptes de courtage en ligne, d’assurance-vie, ses investissements en immobilier, dans des start-up, mais aussi ses comptes sur les sites de crowdfunding, ses investissements dans les métaux précieux, ou plus exotiques, les cryptomonnaies et les montres de luxe. Au total, plus de 10 000 plateformes sont connectées à Finary, soit via la plateforme d’open banking Budget Insight soit par la start-up elle-même. Le tout en temps réel. Du moins quand les API qui permettent de se connecter aux comptes bancaires fonctionnent…

La toute jeune fintech s’adresse aux investisseurs qui n’ont pas assez de patrimoine pour frapper à la porte des banques privées (c’est-à-dire quelques millions d’euros de côté). Qu’ils aient quelques milliers d’euros ou plusieurs centaines de milliers d’euros dans leur portefeuille, qu’ils soient de fins connaisseurs des marchés financiers ou de simples néophytes. C’est pour attirer les débutants que Finary propose une formule gratuite et une newsletter sur les finances personnelles.

Pour garder et attirer de nouveaux utilisateurs de tout horizon, Finary a plein de projets dans les cartons comme celui de l’automatisation. « Il y a encore des process qu’il faut faire manuellement comme dans l’immobilier. Nous cherchons par exemple à valoriser automatiquement ce patrimoine dans le temps. Pareil pour les métaux précieux », illustre Mounir Laggoune. Une application sortira dans les mois à venir ainsi qu’une sorte d’académie qui permettra de se former aux bases de la finance.

https://www.journaldunet.com/economie/finance/1500477-finary-un-coach-financier-a-360/

 

Laisser un commentaire