L’investissement socialement responsable séduit l’immobilier

« Fin avril, nous recensons quatre fonds labellisés, et une dizaine de processus en cours », révèle Loïs Moulas, directeur général de l’Observatoire de l’immobilier durable.

Au 31 décembre 2020, soit deux mois et demi après la délivrance du premier label Investissement socialement responsable (ISR) à un fond d’investissement alternatif (FIA) immobilier, 12 autres avaient suivi. « Avec une valeur de 11 milliards d’euros, ils représentent 6 % du marché », précise Véronique Donnadieu, déléguée générale de l’Aspim.

Au premier rang des points forts figure la promotion du « Best in Progress ». « La logique d’amélioration continue se justifie particulièrement dans un univers qui ne se renouvelle qu’à raison de 2 % par an », commente Loïs Moulas, directeur général de l’OID.
La seconde grande qualité prêtée à l’ISR à la française tient dans l’équilibre entre ses trois piliers environnementaux, sociaux et de gouvernance, conformément à l’approche dite ESG.

La certitude de figurer parmi les initiateurs d’une mutation irréversible caractérise les pionniers : « Nous sommes au point de bascule. Déjà, les acheteurs demandent des performances environnementales. Demain, les actifs les moins transparents subiront une décote », prophétise Daniel While, directeur Recherche et Stratégie chez Primonial Raim.

https://www.lemoniteur.fr/article/l-investissement-socialement-responsable-seduit-l-immobilier.2146154

 

Laisser un commentaire