Il est temps de freiner la surchauffe immobilière au Québec

Ainsi, à compter de mardi prochain 1er juin, toutes les institutions financières encadrées par l’Autorité des marchés financiers (AMF), telles les caisses Desjardins, seront assujetties aux nouvelles et contraignantes règles d’emprunt hypothécaire que le Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF) impose aux banques à charte fédérale.

Pour obtenir un prêt hypothécaire résidentiel non assuré (par la SCHL), non seulement les clients doivent avoir effectué une mise de fonds minimale de 20 % sur la valeur de la propriété, mais en plus, ils devront avoir les revenus suffisamment élevés pour se permettre de contracter une hypothèque au taux d’intérêt théorique le plus élevé entre le taux hypothécaire contractuel majoré de 2 % et un taux plancher établi à 5,25 %.

Quels sont les objectifs visés par les nouvelles règles hypothécaires imposées aux propriétaires par l’AMF et le BSIF ? Maintenir la capacité des ménages à effectuer leurs versements hypothécaires en cas de modification de la conjoncture économique et éviter que les ménages se placent dans une situation d’endettement excessif.

https://www.journaldemontreal.com/2021/05/29/il-est-temps-de-freiner-la-surchauffe-immobiliere

 

Laisser un commentaire