Immobilier: les mauvais payeurs pourraient être fichés d’ici à 2021

Recenser les locataires mauvais payeurs! Tel est l’objectif du futur fichier national sur lequel planche la Fédération nationale de l’immobilier (FNAIM). Visant à « restaurer la confiance entre propriétaires et locataires », sa proposition de loi doit être examinée en mai par le Parlement.
« Ce texte transfère le risque du non-paiement du loyer aux professionnels, explique le président de la FNAIM Jean-Marc Torrollion. Cela signifie qu’il nous revient de garantir en temps et heure le versement de chaque loyer au propriétaire-bailleur. Pour ce faire, soit nous décidons d’être hyper sélectifs à l’égard des locataires que nous choisissons au risque d’en exclure certains, soit nous restons ouverts et créons un fichier des incidents de paiement pour nous protéger », lance le président de la FNAIM.
« Il s’agit d’un instrument avant tout dissuasif, nous permettant de faire baisser le risque d’impayé en incitant les locataires à ne pas se faire recenser. »
Interrogée, la Cnil se montre plus prudente. « La Commission n’a pas eu spécifiquement connaissance du projet de la FNAIM, précise-t-elle. Si ce projet était effectivement envisagé, il devrait être encadré de très fortes garanties pour les personnes concernées ».

http://www.leparisien.fr/immobilier/immobilier-les-mauvais-payeurs-pourraient-etre-fiches-d-ici-a-2021-16-01-2020-8237928.php

house-1407562_960_720

Immigration: les Suisses vont voter sur la fin de la libre circulation avec l’UE

L’initiative sur laquelle les Suisses voteront en mai exige désormais que le gouvernement suisse mette tout en œuvre, par la voie de la négociation, pour que l’Accord sur la libre circulation des personnes (ALCP) conclu avec Bruxelles en 1999 cesse d’être en vigueur dans un délai d’un an ou, en cas d’échec, qu’il dénonce unilatéralement cet accord.
Le gouvernement a rejeté l’initiative, estimant qu’elle menace l’emploi en Suisse. Il a aussi souligné qu’en raison de la « clause dite guillotine », une dénonciation unilatérale de l’ALCP entraînerait la fin d’accords bilatéraux avec l’UE et risquerait de remettre en question d’autres traités conclus avec Bruxelles, comme ceux dits de Schengen et Dublin.

https://www.latribune.fr/economie/international/immigration-les-suisses-vont-voter-sur-la-fin-de-la-libre-circulation-avec-l-ue-837190.html

business-man-1031755_960_720

Retraites: cinq minutes pour comprendre pourquoi un «âge pivot» est bien maintenu

« Ce qu’il faut comprendre, c’est que deux « âges d’équilibre », aussi appelés « âges pivot » ou encore « âges du taux plein », sont évoqués dans le cadre du projet de réforme », avertit l’économiste Jacques Bichot, spécialiste du financement des retraites. Or seul l’un des deux fait l’objet d’une mesure de retrait provisoire.
L’âge pivot, à partir duquel les années travaillées donnent droit à un « bonus » en termes de pension, était fixé à 62 ans et quatre mois, avec une évolution à 64 ans d’ici à 2027. En cas de départ à la retraite prématuré, la pension devait au contraire être amputée. C’est celle-ci qui a été suspendue.
En revanche, Édouard Philippe confirme, dans sa lettre, la mise en place d’un « âge d’équilibre » au sein du futur système universel par points. Les futurs retraités nés à partir du 1er janvier 1975 y seront donc bien confrontés dès 2037. Sa présence est inhérente à ce type de système universel. Notamment parce qu’il semble nécessaire de faire valoir un point de référence aux futurs retraités, pointe Bruno Palier, directeur de recherche au CNRS.

http://www.leparisien.fr/economie/retraites-cinq-minutes-pour-comprendre-pourquoi-un-age-pivot-est-bien-maintenu-13-01-2020-8234961.php

person-731423_960_720

Les frères Winklevoss lèvent des fonds pour automatiser la crypto-fiscalité

Ambitionnant une facilitation des procédures de déclarations fiscales concernant les actifs numériques aux États-Unis, Winklevoss Capital, une société de capital-risque dirigée par les frères Winklevoss, a participé à un tour de table de 5 millions de dollars pour soutenir le projet Taxbit.
Il s’agit notamment d’un programme qui automatise les procédures de déclaration et de calcul pour chaque opération crypto, de sorte que l’utilisateur n’ait pas à appliquer manuellement les dispositions des nouvelles directives pour s’acquitter de ses taxes. En pratique, ce logiciel prendrait en charge plus de 2500 cryptomonnaies et devrait appliquer automatiquement les réglementations prévues par le régime fiscal sur les actifs numériques.

https://cryptoactu.com/winklevoss-crypto-fiscalite/

desk-3139127_960_720

Prévisions immobilières: 2020 sera-t-elle à l’image de 2019?

Le taux de chômage a atteint des records de bas niveau à plusieurs reprises en 2019. Pour la période couvrant les mois de janvier à novembre 2019, le taux de chômage moyen s’est établi à 5,1 %. Entre novembre 2018 et 2019, 45 000 emplois ont été créés, dont 39 000 à temps plein. À long terme, la démographie est le principal facteur déterminant la demande de logements. Au Québec, 32 000 ménages privés devraient s’ajouter en 2020, selon les prévisions de l’Institut de la Statistique du Québec. Cette estimation est inférieure au nombre de nouveaux ménages créés en 2018 et 2019. Un ralentissement de la croissance est donc prévu en 2020. Cependant, environ 60% des nouveaux ménages s’installeront dans la RMR de Montréal. Ainsi, le contexte démographique entraînera une augmentation de la demande dans cette région.
Les taux hypothécaires fixes sur 5 ans proposés par les prêteurs ont diminué. Pour 2020, les taux d’intérêt devraient rester bas. Étant donné les inquiétudes concernant l’économie mondiale qui persistent et la croissance de l’économie canadienne qui risque de ralentir, la Banque du Canada devrait maintenir le statu quo.
En résumé, la croissance des prix et des ventes devrait toujours être au rendez-vous en 2020 puisque plusieurs facteurs soutiennent celles-ci. Cependant, la progression des prix et des ventes risque d’être plus modérée que l’année dernière, car plusieurs facteurs ayant contribué aux augmentations en 2019, comme la baisse des taux d’intérêt et la création d’emplois, ne seront pas des sources de hausses aussi importantes en 2020.

https://www.lesaffaires.com/blogues/joanie-fontaine/previsions-immobilieres-2020-image-2019/615133

purchase-3113198_960_720

Les milléniaux deviendraient la génération la plus riche ?

Il est vrai que la génération Y a connu des difficultés financières par rapport aux autres générations. Les milléniaux pourraient être la génération la plus riche de l’histoire américaine lorsqu’ils héritent de la richesse des baby-boomers, selon une étude de Coldwell Banker Global Luxury.
Ils dépassent déjà les consommateurs plus âgés dans de nombreux domaines, et leurs préférences d’achat ont le pouvoir de soutenir ou au contraire faire tomber des industries. Actuellement, la génération Y dispose d’un pouvoir d’achat important: environ 2 500 milliards de dollars par an selon les derniers calculs de YPulse. Les adolescents de la génération Z (âgés de 13 à 18 ans) détiennent eux-mêmes un énorme pouvoir d’achat annuel de 34 milliards de dollars.

https://www.ypulse.com/article/2020/01/09/millennials-gen-z-teens-combined-spending-power-is-nearly-3-trillion-in-2020/

photo-1494398184676-a6dbe23b2409

IFI: pourra-t-on déduire 30% sur la résidence principale détenu via une SCI

Pour mémoire, l’ancien article 885 S du code général des impôts (abrogé fin 2017) accordait un abattement de 30% sur les biens occupés au titre de résidence principale. Toutefois, cet abattement n’était admis par le fisc que si la résidence principale était détenue en direct. Les résidences principales détenues via une SCI n’en bénéficiaient pas.
Pour les contribuables ayant soulevé la QPC, cette règle fiscale n’est pas conforme à la constitution dans la mesure où elle ne respecte pas le principe d’égalité devant la loi fiscale.

https://www.mieuxvivre-votreargent.fr/impots/2020/01/11/isf-ifi-une-decision-importante-attendue-la-semaine-prochaine/

calculator-1044173__340

CETA: les exportations de biens de la France vers le Canada ont augmenté de 19 %

D’après M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères: « Comme cet accord fait l’objet d’une mise en œuvre provisoire, nous pouvons désormais comparer les neuf premiers mois de 2019 avec les neuf premiers mois de 2017, donc avant cette mise en œuvre. Or je constate que les exportations de biens de la France vers le Canada ont augmenté de 19 %. C’est plutôt gagnant! Dans le même temps, nos importations ont diminué de 6,5 %. »

http://www.senat.fr/basile/visio.do?id=qSEQ19121077G

photo-1494398184676-a6dbe23b2409

Immobilier: la souplesse retrouvée des normes pour personnes à mobilité réduite

Pour tout programme de logements neufs, le promoteur n’est ainsi plus tenu de livrer que 20 % d’appartements aux normes PMR, contre 100 % auparavant, quand ce n’est pas l’acquéreur lui-même qui renonce à ces normes et exonère le promoteur de cette obligation. Y échappent aussi les appartements non desservis par un ascenseur, mais un tel équipement est dorénavant obligatoire dès le troisième étage, contre le quatrième auparavant.
Pour les 80 % restants, il faut tout de même que le logement propose un séjour accessible en fauteuil roulant et soit transformable: ses cloisons doivent pouvoir être abattues facilement, donc être libres de toutes conduites d’eau, d’électricité ou de chauffage réservées aux murs porteurs.

https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/01/08/immobilier-la-souplesse-retrouvee-des-normes-pour-personnes-a-mobilite-reduite_6025150_3234.html

real-estate-516768_960_720

Priorités 2020 de l’Autorité des marchés financiers

L’AMF se donne 5 domaines d’action prioritaires en 2020 et 1 impératif de transformation à savoir:
– L’attractivité des marchés financiers (facilité l’accès au PME/ETI, encourager une meilleure mobilisation de l’épargne,…) ;
– La régulation et la supervision de la gestion d’actifs (notamment soutenir une architecture plus claire et une plus grande convergence de la réglementation européenne de la gestion d’actifs) ;
– La préparation de l’après‐Brexit ;
– La transition vers une finance durable (contribuer à définir un cadre plus robuste pour la qualité et la comparabilité de l’information extrafinancière des sociétés cotées, mise en œuvre des nouvelles règles européennes, notamment celles sur la transparence sur les investissements durables et les risques en matière de durabilité,…) ;
– La compétitivité des places européennes dans le numérique ;
– La transformation de l’AMF.

https://www.amf-france.org/Reglementation/Dossiers-thematiques/l-AMF/Plan-strategique-de-l-AMF/Priorites-2020-de-l-AMF?xtor=RSS-1

business-3224643_960_720

Economie spatiale: 1000 milliards de dollars en 2020 ?

La meilleure estimation de l’argent gagné depuis l’espace – qui provient principalement de la construction et de l’exploitation de fusées et de satellites et de leur utilisation pour fournir des services sur Terre – est d’environ 400 milliards de dollars. Pourquoi une telle progression? Les tendances qui conduisent à cet optimisme sont les mêmes qui conduisent l’économie technologique dans son ensemble: l’augmentation de la puissance et de la miniaturisation des transistors, des batteries et des panneaux solaires, générée en partie par la révolution des smartphones; la convergence des télécommunications, des médias audiovisuels, du commerce et de presque tout le reste vers «Internet»; et, naturellement, des tensions géopolitiques qui obligent encore les gouvernements à dépenser pour l’espace et, de plus en plus, à embaucher des entreprises privées.
SpaceX n’est guère le seul groupe à faire ce pari: OneWeb, Telesat et Amazon investissent également des milliards dans des réseaux de milliers de satellites de connectivité Internet. Apple serait également en train de poursuivre le rêve de la connectivité spatiale.
Les entreprises auront également le feu vert pour commencer à élever des passagers payants, qu’ils soient de riches touristes ou des chercheurs d’entreprise. Bien qu’incertain, cela promet de nouveaux revenus et de nouvelles opportunités pour l’activité du secteur privé en orbite terrestre basse. Ce fut une longue année de progrès, de recul pour le programme d’équipage commercial, les efforts de la NASA pour développer un service de transport spatial privé avec Boeing et SpaceX. Mais les deux sociétés sont maintenant dans la dernière ligne droite, avec des vols orbitaux de leurs véhicules sous leurs ceintures. En 2020, nous pouvons nous attendre à ce qu’ils commencent à desservir régulièrement la Station spatiale internationale. Les responsables de la NASA s’attendent à ce que cela augmente la quantité de recherches effectuées sur la station, un gros plus pour l’économie spatiale.

Plus près du sol, nous pouvons toujours nous attendre au tourisme spatial. Virgin Galactic est devenue publique cette année dans le cadre d’une fusion inversée, et maintenant la firme de tourisme spatial de Richard Branson dit qu’elle a les moyens de commencer à effectuer des voyages touristiques réguliers au bord de l’espace dans le courant de 2020 pour 250 000 $ par personne. Blue Origin, la société spatiale de Jeff Bezos, a déclaré qu’elle ferait voler des personnes sur sa fusée suborbitale New Shepard cette année, mais avec une semaine restante, ce n’est pas le cas – alors peut-être 2020 sera l’année où la société montrera ses côtelettes de vol spatial humain.

Les plus grands projets spatiaux de la NASA, en particulier ses plans de retour des humains sur la lune, ont connu une année difficile, avec des allégations de mauvaise gestion et des problèmes allant du matériel retardé à une stratégie confuse. Les visionnaires de l’espace considèrent que le retour sur la lune – et l’accès à la glace d’eau qui y est découverte – est la clé des plus grandes visions d’une future économie spatiale, avec des milliers de personnes vivant et travaillant sur l’orbite terrestre. Pour l’instant, cependant, il n’est pas clair si le gouvernement américain peut résoudre les conflits entre ses objectifs d’exploration spatiale et sa volonté de changer la façon dont la NASA fait suffisamment d’affaires pour créer une présence durable sur la lune.

Dans l’intervalle, la NASA investit dans des efforts plus modestes mais peut-être plus significatifs pour soutenir l’économie spatiale. Du côté lunaire, il embauche des sociétés privées pour construire des vaisseaux spatiaux, des atterrisseurs et des rovers qui porteront des instruments scientifiques sur la lune. Enfin, cette année a marqué la création de la Force spatiale, une branche de l’armée américaine dédiée à l’espace en tant que domaine de guerre. Tout cela signifie plus d’argent pour les entreprises privées dans l’espace, avec une demi-douzaine d’agences de défense injectant déjà des millions dans les start-ups spatiales construisant tout, des réseaux radar aux matériaux de haute technologie.

https://qz.com/1774249/2020-is-the-year-of-the-1-trillion-space-economy/

international-space-station-1176518_960_720

Agent immobilier: offrir une commission d’apporteur d’affaire

Le réseau immobilier SAFTI propose jusqu’à 10 % des honoraires de l’agent pour les apporteurs d’affaires. À Caen (Calvados), Mélanie Ernoult peut en faire bénéficier tout le monde.
Les particuliers peuvent en profiter, mais aussi les associations. Pour en bénéficier, il faut faire part à l’agent de leur connaissance d’un logement à vendre. Seule condition pour percevoir l’argent: que la vente se réalise. C’est le siège social du réseau immobilier SAFTI qui prend en charge le versement. Celui-ci s’effectue par virement.
Pour sa première année, Mélanie Ernoult confie avoir « vendu un seul bien par le biais d’un particulier souhaitant bénéficier de l’offre ». Sur le montant de la vente réalisée à hauteur de 94 000 euros, Mélanie Ernoult a perçu 6 000 euros d’honoraires. Dans la foulée, l’apporteur du bien a donc pu toucher 400 euros.

https://actu.fr/normandie/caen_14118/immobilier-caen-offre-largent-lui-indique-appartement-vend_30469593.html

sale-3701777_960_720

Qui est Axis Immobilier, le « tout en un » du coliving qui monte ?

Fondé à Marseille en 2014, le groupe Axis Immobilier se positionne à la fois comme un opérateur global, occupant à la fois des fonctions d’investisseur, de promoteur et de gestionnaire de résidences destinées aux 25-40 ans. Ses principaux marchés? La colocation, la location meublée et plus récemment le coliving. Un marché au sein duquel le groupe se prépare à ouvrir 25 résidences d’ici cinq ans, avec, comme dernière annonce en date, un projet à Grenoble prévu pour 2022.
« Nous avons besoin d’un minimum de 5000m2 pour concevoir de telles résidences, ce qui correspond en moyenne à 120 logements. Dans notre domaine, ‘big is beautiful’ car cela nous permet de proposer des loyers attractifs et une expérience clients forte », indique Benoît Jobert. Afin de financer ces résidences, Axis fait généralement appel à de la dette bancaire pour assurer une grande partie de ses investissements (70%), ainsi qu’à des investisseurs privés ou des fonds pour aider à financer les 30% restants.

https://acteursdeleconomie.latribune.fr/territoire/2019-12-19/qui-est-axis-immobilier-le-tout-en-un-du-coliving-qui-monte-834083.html

1.

La recette des banques européennes contre Visa ou Facebook

Les banques avaient jusqu’à présent raté le coche de l’Europe des paiements. Encore aujourd’hui, lorsqu’un touriste français règle un achat par carte bancaire en Allemagne, la transaction ne passe pas directement de banque à banque, mais transite par les puissants réseaux américains Visa ou MasterCard.
« Les banques se sont dit: si on ne bouge pas, dans cinq ans nous serons complètement sorties du champ du paiement européen par les « Big Tech » », explique un responsable européen. Aussi les principales institutions européennes ont-elles commencé à discuter entre elles il y a près de deux ans, dans le plus grand secret, pour concevoir un véritable système paneuropéen, baptisé « PEPS-I » pour « Pan European Payment Solution Initiative ».
Résultat, « toutes les banques qui comptent en Europe », soit une vingtaine d’établissements français, allemands, espagnols, italiens, néerlandais etc., se réunissent régulièrement au sein d’un comité d’organisation, et jouent le rôle de chefs de file auprès de banques plus petites, qu’elles tiennent informées de l’avancement du projet. Celui-ci devrait entrer dans sa phase active au premier semestre 2020.

https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/12/19/la-recette-des-banques-europeennes-contre-visa-ou-facebook_6023427_3234.html

libra-4338939_960_720

Immobilier: comment sortir le coliving du flou juridique

Produit hybride de l’hébergement entre l’hôtellerie et le résidentiel, le coliving attire toujours plus d’investisseurs immobiliers. Pour l’avocate Anne Petitjean du cabinet Herbert Smith Freehills, il faudrait néanmoins clarifier la destination des résidences pour s’assurer du respect des règles d’urbanisme et de construction. D’autant qu’à moyen-terme, ces résidences devraient être transformées en bureaux ou en logements.
Il paraît à l’avocat interrogé « nécessaire de clarifier la destination du coliving pour s’assurer du respect des règles d’urbanisme et de construction applicables, celles-ci différant selon qu’on classe l’opération dans du résidentiel ou dans de l’hébergement hôtelier ».

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/biens-d-equipement-btp-immobilier/immobilier-comment-sortir-le-coliving-du-flou-juridique-835540.html

home-1353389_960_720

Trading fractionné: investir en bourse avec un seul dollar

Une part des actions d’Amazon coûte plus de 1700 $, excluant les investisseurs moins riches. Donc, pour poursuivre sa quête de démocratisation du trading d’actions, Robinhood lance le trading d’actions fractionnées cette semaine. Cela vous permet d’acheter 0,000001 action, arrondie au centime le plus proche, ou seulement 1 $ de n’importe quelle action, sans frais.
La possibilité d’acheter par millionième d’action permet à Robinhood de contrebalancer la négociation d’actions fractionnaire récemment annoncée par Square Cash, qui fixe un minimum de 1 $ pour l’investissement. Les utilisateurs de Robinhood peuvent s’inscrire ici pour accéder rapidement à la négociation d’actions fractionnaires. «L’une de nos valeurs fondamentales est la participation, c’est le pouvoir», explique Vlad Tenev, co-PDG de Robinhood. «Tout ce que nous faisons est enraciné dans cela. Nous pensons que les fractions d’actions ont le potentiel d’ouvrir l’investissement à encore plus de personnes. »

Le trading d’actions fractionné garantit que personne ne doit être refusé, et Robinhood peut continuer à augmenter sa base d’utilisateurs de 10 millions avec son coffre de guerre de 910 millions de dollars de financement. Alors que les sociétés de courtage en place comme Charles Schwab et E * Trade tentent de copier le libre-échange des actions de Robinhood, la startup doit garder une longueur d’avance en matière d’outils financiers inclusifs. Dans ce cas, cependant, il essaie de suivre, puisque Schwab, Square et SoFi ont tous lancé des actions fractionnées cette année. Stash les a depuis 2015, et Betterment les propose depuis 2010.
Robinhood a un tas d’autres nouvelles fonctionnalités visant à diversifier son offre pour les non-encore riches. Aujourd’hui, sa fonctionnalité de gestion de la trésorerie, annoncée en octobre, est déployée auprès de ses premiers utilisateurs sur la liste d’attente de 800 000 personnes, en leur offrant un intérêt annuel de 1,8% sur l’argent de leur solde Robinhood.

https://www.google.com/search?client=firefox-b-d&q=google+traduction

office-3295556_960_720

Lanceurs d’alerte: un niveau de protection supplémentaire au sein de l’Union européenne

La directive (UE) 2019/1937 du Parlement européen et du Conseil, adoptée le 23 octobre 2019 et publiée au JOUE du 26 novembre 2019, entre en vigueur le 16 décembre 2019 et devra être transposée par les États membres au plus tard au 17 décembre 2021. Elle porte sur la protection des personnes qui signalent les violations du droit de l’Union. Elle offre un complément mais également une protection unifiée aux lanceurs d’alerte au sein de l’Union européenne.

https://www.dalloz-actualite.fr/flash/lanceurs-d-alerte-un-niveau-de-protection-supplementaire-au-sein-de-l-union-europeenne#.XfedG_xCeqU

sam-wheeler-95303-unsplash

Québec: bye-bye l’évaluation annuelle

Au Québec, alors que l’évaluation de performance annuelle est généralement une activité mal-aimée des employés comme des employeurs, plusieurs ont tendance à la laisser tomber. Ils se tournent plutôt maintenant vers la rétroaction en continu. Si l’employeur observe un comportement positif de l’employé, il lui en parle tout de suite en décrivant aussi les bons sentiments qui ont été suscités par son action. L’avantage, c’est que l’employé sera par la suite tenté de reproduire ce comportement. Si, à l’inverse, l’employeur remarque quelque chose à changer, il doit aussi lui en parler sans plus attendre de façon empathique et respectueuse, en décrivant le problème de manière dépersonnalisée.

https://www.lapresse.ca/affaires/portfolio/201912/12/01-5253472-bye-bye-levaluation-annuelle.php

entrepreneur-1340649_960_720

Impôts des particuliers: ce qui va changer au 1er janvier 2020

À partir de janvier 2020, la réforme du prélèvement à la source s’appliquera sur la rémunération versée au salarié à domicile. Elle sera mise en œuvre selon des modalités simplifiées par l’intermédiaire des dispositifs CESU et PAJEMPLOI existants.
À partir du 1er janvier 2020, le timbre vert augmentera à 97 centimes. Le timbre rouge augmentera, lui, de 11 centimes passant de 1,05 € à 1,16 €.
Les mesures listées ci-dessous n’intègrent pas encore celles issues de la loi de Finances et de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2020 qui seront votées d’ici la fin de l’année et qui feront l’objet d’un article spécifique.

https://www.economie.gouv.fr/particuliers/changements-1er-janvier-2020

roman-kraft-260082-unsplash

Marché immobilier au Canada: la Cour suprême ouvre la voie à l’innovation

La décision de la Cour suprême de ne pas entendre l’an dernier la demande d’appel interjetée par le Toronto Real Estate Board (TREB) a permis aux consommateurs d’avoir accès à plus de renseignements au sujet du marché immobilier et a stimulé les occasions d’innovation, souligne Anthony Durocher, sous-commissaire à la Direction de la promotion de la concurrence au Bureau de la concurrence du Canada.
« Le consommateur moyen peut bénéficier d’un plus grand choix d’outils en ligne lui permettant de prendre une décision en connaissance de cause, ajoute-t-il. C’est vraiment un excellent résultat pour la concurrence et l’innovation. »

https://www.ledroit.com/affaires/marche-immobilier-au-canada-la-cour-supreme-ouvre-la-voie-a-linnovation-1467a5cd72880f67ce8078b209c17b42

montreal-247796_960_720