Hong Kong: les prix de l’immobilier neuf chutent

La baisse de 27 % en moyenne tient pour beaucoup aux mois de crise que vient de traverser la ville mais aussi aux promoteurs qui bradent les prix pour échapper à la future taxe sur les logements inoccupés. Une stratégie payante puisque 20 000 logements, du jamais vu depuis 2004, se sont vendus cette année.

https://www.lesechos.fr/monde/chine/hong-kong-les-prix-de-limmobilier-neuf-chutent-1154002

hongkong-4467663_960_720

Panama Papers: Deutsche Bank paie 15 millions d’euros pour solder sa procédure de blanchiment d’argent

Deutsche Bank a mis fin en Allemagne à une procédure pour blanchiment d’argent déclenchée par les révélations des «Panama Papers» en acceptant de verser 15 millions d’euros à la justice, a indiqué vendredi 6 décembre la banque.
Le parquet de Francfort visait en particulier deux salariés de Deutsche Bank soupçonnés d’avoir aidé des clients à créer des sociétés dans des paradis fiscaux pour blanchir de l’argent issu d’infractions pénales. Selon la justice, l’établissement n’avait pas communiqué les soupçons de blanchiment dans cette affaire avant la révélation en avril 2016 du scandale des «Panama Papers», manquant ainsi à son obligation légale.

https://www.lefigaro.fr/conjoncture/panama-papers-deutsche-bank-paie-15-millions-d-euros-pour-solder-sa-procedure-de-blanchiment-d-argent-20191206

desk-3139127_960_720

Taxe sur le numérique: les États-Unis font machine arrière

Rien depuis cette invitation au dialogue du président américain n’indique que les États-Unis sont disposés au compromis sur la taxation des entreprises du secteur numérique. Bien au contraire. Depuis qu’ils ont été invités par le ministre français des Finances, Bruno Le Maire a exprimé clairement leur intention: « Oui ou non, les États-Unis sont-ils prêts à accepter la taxation numérique ? », ces derniers tergiversent.
Steve Mnuchin a présenté de nouvelles propositions, jamais évoquées jusque-là. Il suggère cette fois que les multinationales pourraient avoir le choix entre le système actuellement en vigueur, peu exigeant sur le plan fiscal, et celui qui serait conclu au terme des négociations à l’OCDE.
Derrière l’expression « safe harbor régime », utilisé dans le texte, se cacherait un principe « d’optionalité » qui risque de faire échouer la négociation car « on ne peut pas négocier à 135 pays un accord pendant des mois et des mois pour dire au final qu’il est en option », comme l’a expliqué une source proche des négociations citée par l’Afp.

https://www.lesechos.fr/monde/enjeux-internationaux/taxe-sur-le-numerique-les-etats-unis-font-machine-arriere-1154454

twitter-292994_960_720

Les recettes fiscales ont atteint un palier dans l’OCDE

L’édition 2019 de la publication annuelle de l’OCDE des Statistiques des recettes publiques révèle que le ratio impôts/PIB s’est établi à 34.3 % en moyenne dans la zone OCDE en 2018, un niveau pratiquement identique à celui enregistré en 2017 (34.2 %). Quatorze autres pays ont vu leurs recettes fiscales diminuer, les baisses les plus marquées concernant la Hongrie (-1.6 point) et Israël (-1.4 point). À l’inverse, 19 pays de l’OCDE ont fait état d’une hausse de leur ratio impôts/PIB en 2018. C’est en Corée (+1.5 point) et au Luxembourg (+1.3 point) que les progressions ont été les plus importantes.
En 2018, quatre pays de l’OCDE, la France, le Danemark, la Belgique et la Suède, affichaient des ratios supérieurs à 43 % et quatre autres États membres de l’UE, la Finlande, l’Autriche, l’Italie et le Luxembourg, des ratios supérieurs à 40 %. La France occupe toujours la peu enviable première place sur 36 pays avec un ratio de 46,1% contre 33% pour le Canada.
Il ressort de cette étude spéciale que les recettes fiscales liées à l’environnement ont représenté 6.9 % du total des recettes fiscales moyennes dans les pays de l’OCDE en 2017, allant de 2.8 % aux États-Unis à 12.5 % en Slovénie et en Turquie. En pourcentage du PIB, la fiscalité environnementale compte pour 2.3 % en moyenne et varie de 0.7 % aux États-Unis à 4.5 % en Slovénie. Les taxes sur l’énergie sont à l’origine de la majeure partie (près des trois quarts) des recettes fiscales liées à l’environnement, en moyenne et dans presque tous les pays de l’OCDE, selon le rapport.

http://www.oecd.org/fr/fiscalite/les-recettes-fiscales-ont-atteint-un-palier.htm

roman-kraft-260082-unsplash

Aux États-Unis, la valeur moyenne des héritages a augmenté de 75% en 27 ans

Aux États-Unis, la valeur totale des successions par an a augmenté de 119% au cours des trois dernières décennies, passant de 195 milliards de dollars en 1989 à 427 milliards de dollars en 2016, une fois ajusté pour tenir compte de l’inflation.
La taille médiane des biens a également augmenté de 35%, ce qui indique que la croissance des héritages a été une tendance générale à tous les niveaux de richesse, bien que la moyenne générale est tirée par des individus extrêmement riches. Par contre, seuls 20% des ménages reçoivent un héritage, une part relativement stable au cours des trente dernières années. Il faut souligner que l’on hérite 10 ans plus tard (51 ans) et même 25% des héritages bénéficient à des personnes de plus de 61 ans.
Cette augmentation va encore s’amplifier car, au cours des 30 prochaines années, ce seraient 36 200 milliards qui seraient transférés.

https://unitedincome.com/library/inheriting-retirement-security/

photo-1494398184676-a6dbe23b2409

Le PIB en hausse de 0,2% et l’emploi en hausse de 0,1% dans la zone euro

Au cours du troisième trimestre 2019, le PIB corrigé des variations saisonnières a progressé de 0,2% dans la zone euro (ZE19) et de 0,3% dans l’UE28 par rapport au trimestre précédent, selon l’estimation publiée par Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne. Au cours du deuxième trimestre 2019, le PIB avait augmenté de 0,2% dans les deux zones.
Pour la France, la croissance du PIB est de 0,3%.
Selon les estimations d’Eurostat, sur la base des données corrigées des variations saisonnières, 241,5 millions de personnes avaient un emploi dans l’UE28 au troisième trimestre 2019, dont 160,1 millions dans la zone euro. Il s’agit des plus hauts niveaux jamais enregistrés dans les deux zones.

https://ec.europa.eu/eurostat/documents/2995521/10081861/2-05122019-AP-FR.PDF/b6b7176b-3b5c-2728-a3d6-56594e3113f5

Eurostat_Newlogo

La dette des entreprises avoisine le record de 10 000 milliards de dollars et les emprunts excessifs posent de nouveaux risques

Une décennie de taux d’intérêt historiquement bas a permis aux entreprises de vendre des montants record d’obligations à des investisseurs, portant la dette totale des entreprises américaines à près de 10 000 milliards de dollars, soit un record de 47% de l’économie globale.

https://www.washingtonpost.com/business/economy/corporate-debt-nears-a-record-10-trillion-and-borrowing-binge-poses-new-risks/2019/11/29/1f86ba3e-114b-11ea-bf62-eadd5d11f559_story.html

photo-1504247025080-d81dd33c7faf

Les États-Unis négocieront au sein de l’OCDE si la France abandonne d’abord sa taxe GAFA 

Après avoir menacé de faire marche arrière et d’appliquer des nouvelles taxes au produits français importés, Washington réitère sa volonté de négocier mais seulement si les taxes nationales sont abandonnées.
« Les États-Unis soutiennent les discussions à l’OCDE pour s’attaquer aux problèmes d’un système de taxation international », écrit Steven Mnuchin à José Angel Gurria, secrétaire général de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), dans ce document daté du 3 décembre dont l’AFP a eu une copie mercredi.

https://bfmbusiness.bfmtv.com/monde/taxe-gafa-les-etats-unis-calment-le-jeu-et-negocieront-au-sein-de-l-ocde-1818577.html

twitter-292994_960_720

Seul 9% des adolescents de 15 ans font la différence entre les faits et les opinions

Aux États-Unis, 13,5% des jeunes de 15 ans savent faire la différence entre un fait et une opinion lorsqu’ils tentent d’interpréter une tâche de lecture complexe. Au Royaume-Uni, ce n’est que 11,5%.
Ces résultats sont à la fois supérieurs à la moyenne de 9% établie par l’OCDE, selon les derniers résultats de PISA, ou du Programme international pour le suivi des acquis des élèves, un test international de mathématiques, de sciences et de lecture qui est administré tous les trois ans par l’OCDE.

https://qz.com/1759474/only-9-percent-of-15-year-olds-can-distinguish-between-fact-and-opinion/

roman-kraft-260082-unsplash

L’UE toujours en désaccord sur la fraude fiscale

Les États membres ont de nouveau échoué à trouver un terrain d’entente jeudi 28 novembre. Ils devaient voter une directive qui contraindrait les multinationales à rendre publiques leurs données comptables et fiscales. Le texte a été torpillé lors d’une réunion des ministres de l’Industrie organisée à Bruxelles. Une minorité de pays (France, Pays-Bas, Italie, Espagne) ont soutenu le projet. D’autres dont le Luxembourg, Chypre, Malte et l’Irlande (accusés d’être des paradis fiscaux par l’ONG Oxfam) s’y sont opposés. L’Allemagne a préféré s’abstenir.

https://www.ouest-france.fr/economie/impots-fiscalite/fraude-fiscale/l-ue-toujours-en-desaccord-sur-la-fraude-fiscale-6633252

flag-1198978_960_720

À Londres, les milliardaires ont désormais une banque rien que pour eux

Selon les informations du Guardian, cette banque proposera des coffres-forts à des clients plus riches que riches. Le directeur de l’établissement, Sean Hoey, débauché de chez Harrods pour l’occasion par International Bank Vaults (IBV), précise: « Nous ne prendrons aucun millionnaire. Nos clients seront exclusivement des milliardaires ».
Selon les explications de l’entreprise au Guardian, si ce service exclusif s’apprête à ouvrir ses portes à Londres, c’est en raison de la rapide progression de la demande de la part des citoyens les plus riches de ce monde. Ceux-ci souhaitent avoir accès à des coffres-forts sécurisés par crainte de voir d’autres se rebeller contre l’augmentation des inégalités.

https://www.capital.fr/lifestyle/a-londres-les-milliardaires-ont-desormais-une-banque-rien-que-pour-eux-1356602

england-116004_960_720

Les États-Unis sont exportateurs nets de pétrole pour la première fois en 70 ans

Les États-Unis ont consolidé leur statut de producteur d’énergie en affichant leur premier mois complet en tant qu’exportateur net de produits bruts et de produits pétroliers depuis le début des registres gouvernementaux en 1949. Le pays a exporté 89 000 barils par jour de plus qu’il n’en importait en septembre.
La montée en flèche de la production de gisements de schiste, principalement dans le bassin permien de l’ouest du Texas et du Nouveau-Mexique, a été l’un des principaux moteurs de la transition – mais le statut de l’Amérique en tant qu’exportateur net pourrait être fragile.

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-11-29/u-s-posts-first-month-in-70-years-as-a-net-petroleum-exporter

chart-594212_960_720

Retraites: les Japonais incités à mettre 170.000 euros de côté avant leurs 65 ans

Avec 28% de la population qui a plus de 65 ans, un record mondial, le Japon est dans une situation délicate. Le système de retraites va droit dans le mur. Les retraites doivent être payées de plus en plus longtemps car les Japonais vivent de plus en plus vieux. Et il y a de moins en moins d’actifs qui cotisent aux régimes de retraite, à cause d’un phénomène de dénatalité.
Une première étude a carrément recommandé à chaque Japonais de mettre de côté 20 millions de yens – ce qui fait environ 170.000 euros – avant l’âge de 65 ans. La seconde est venue avertir que le montant des pensions allait diminuer dès l’année 2040. Il ne correspondra plus qu’à 50% voire 40% du salaire perçu avant le départ à la retraite, contre plus de 60% en ce moment.
Au Japon, un senior sur cinq vit sous le seuil de pauvreté, c’est le record des pays industrialisés. Ce qui explique que beaucoup de retraités continuent à travailler: c’est le cas de 55% des hommes et de 35% des femmes. Au total, ça fait neuf millions de seniors qui travaillent. A eux seuls, ils représentent 13% de la population active. C’est deux fois plus qu’en France.

https://www.europe1.fr/economie/retraites-les-japonais-incites-a-mettre-170000-euros-de-cote-avant-leurs-65-ans-3934355

hands-2906458_960_720

L’indice de parité de pouvoir d’achat non communicable?

Pour mémoire, l’indice de parité de pouvoir d’achat (IPPA) est calculé à partir de données objectives fournies pour chaque poste par l’agence Mercer Consulting: un indice coût vie, calculé sur la base d’un indice de 100 pour Paris et portant sur un panier de consommation et des services, ainsi qu’un tableau des coûts moyens des logements de différentes catégories, par localisation. L’IPPA final est constitué de 70 % de l’indice coût vie et de 30 % de l’indice coût logement, chacun pondéré par le taux de chancellerie entre l’euro et la monnaie locale.
Les données utilisées dans le calcul de cet indice sont acquises par le ministère de l’Europe et des affaires étrangères dans le cadre d’un marché avec Mercer Consulting; le ministère n’en est pas propriétaire. Pour ces raisons tenant au contrat qui lie le MEAE au prestataire, une publication sur le site de l’AEFE, ou sur tout site internet consultable par le public, des indices IPPA et des chiffres les composant n’est pas envisageable.
Ici le sénateur demandait simplement à l’AEFE de faire une communication publique des indices de parité pouvoir d’achat par pays et de leur évolution au cours des cinq dernières années.
Réponse ministérielle n° 12080, JO Sénat du28/11/19, page 5932

http://www.senat.fr/basile/visio.do?id=qSEQ190812080

newspaper-2253409_960_720

Le taux d’inflation annuel de la zone euro en hausse à 1,0%

S’agissant des principales composantes de l’inflation de la zone euro, l’alimentation, l’alcool et le tabac devraient connaître le taux annuel le plus élevé en novembre (2,0%, comparé à 1,5% en octobre), suivis des services (1,9%, comparé à 1,5% en octobre), des biens industriels hors énergie (0,4%, comparé à 0,3% en octobre) et de l’énergie (-3,2%, comparé à -3,1% en octobre).
En France, ce taux serait de 1,2%.

https://ec.europa.eu/eurostat/documents/2995521/10075417/2-29112019-AP-FR.PDF/3bd7f6d4-4551-d0b4-b34c-77db5e9d4287

Eurostat_Newlogo

La valeur de l’or pourrait tripler en un an!

Mercredi à New York, vers midi, 5 000 lots d’une option en or donnant à son détenteur le droit d’acheter le métal précieux à 4 000 dollars l’once en juin 2021 ont changé de mains. Les paris ont été vendus à 3,50 $ l’once.
Les contrats à terme sur l’or ont atteint le niveau record de 1 223,70 dollars l’once en 2011, la Réserve fédérale ayant acheté plus de 2 billions de dollars de dette pour stimuler l’économie américaine. Alors que les lingots ont progressé de 14% cette année, le métal précieux reste inférieur de 24% au sommet historique.

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-11-27/huge-bets-that-gold-could-triple-to-4-000-trade-in-new-york

gold-163519_960_720

La justice enquête sur des soupçons d’évasion fiscale chez Swissquote

Selon nos informations, recueillies en collaboration avec le magazine français «L’Obs», Swissquote a dénoncé il y a quelques mois au bureau suisse chargé de la lutte antiblanchiment, le MROS, un compte ouvert chez elle par la banque portoricaine Blue Ocean. Il s’agit d’un compte «omnibus», regroupant les avoirs de nombreux clients et contenant des sommes à neuf chiffres, soit plus de 100 millions de francs. Une enquête pour blanchiment d’argent a ensuite été ouverte à Genève et le compte a été bloqué. Une partie des avoirs qu’il contient aurait été libérée depuis.
Selon des documents obtenus par «L’Obs», Blue Ocean travaille depuis longtemps avec le groupe Helin, dirigé depuis Neuchâtel par le prince belge Henri de Croÿ et son frère. Dans son ordonnance de séquestre adressée à Swissquote, la procureure Babel Casutt exige la remise d’une abondante documentation: profils des clients, notes internes, e-mails et comptes rendus de réunions. Selon nos informations, son enquête sur Blue Ocean porte sur des soupçons de blanchiment de «délit fiscal qualifié», c’est-à-dire de soustraction à grande échelle d’impôts.

https://www.tdg.ch/economie/argentfinances/justice-enquete-soupcons-evasion-fiscale-swissquote/story/15852282

desk-3139127_960_720

Fin des retenues à la source dans les prestations de services intra-communautaires ?

Le conseil d’État vient de rendre le 22 novembre 2019 un arrêt d’une portée pratique considérable notamment en matière de prévention de l’évasion fiscale au sein de l’UE en jugeant que la retenue à la source de l’article 182B ne s’appliquait pas dans le cadre de l’UE et ce, en se fondant sur le principe de la liberté de prestation de service au sein de l’UE et ce, sans se référer à l’application ou non d’une convention fiscale bilatérale. En clair, le traité de l’UE a une force légale supérieure à celle d’une convention fiscale bilatérale.
CE du 22/11/2019
http://www.etudes-fiscales-internationales.com/archive/2019/11/29/pas-de-ras-sur-prestations-de-services-intra-communautaires-26189.html#more

https://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriAdmin.do?oldAction=rechJuriAdmin&idTexte=CETATEXT000039420588&fastReqId=2122423903&fastPos=1

women-1209678_960_720

La banque suédoise SEB accusée de blanchiment d’argent russe

La banque suédoise SEB aurait trempé dans des affaires de blanchiment d’argent russe, rapportent mercredi des médias locaux qui lient ces accusations à l’affaire Magnitski, du nom d’un juriste russe, mort en prison à Moscou après avoir dénoncé une vaste escroquerie financière.

https://www.lefigaro.fr/flash-eco/la-banque-suedoise-seb-accusee-de-blanchiment-d-argent-russe-20191127

paper-3224638_960_720

Les Pays-Bas: un paradis fiscal géant et discret

A la différence de la majorité des paradis fiscaux, les Pays-Bas ne vampirisent pas la matière fiscale des autres: soit, ils la font passer sous le radar du fisc, soit ils organisent sa fuite. Les montages sont plus ou moins complexes. L’un des multiples mécanos permis par la fiscalité néerlandaise est la CV-BV, cette fameuse double domiciliation qui rend une entreprise invisible aux yeux du fisc.
Il est possible d’aller plus loin dans le raffinement avec le « Double irlandais » et sa célèbre composante le « sandwich hollandais », une spécialité des multinationales américaines du numérique. Un schéma qui permet aux adeptes de l’optimisation légale, de tirer parti des avantages offerts par les législations des deux pays. Le principe: chaque holding concède à sa filiale les droits de propriété intellectuelle, ce qui permet de faire remonter les bénéfices sous forme de redevances, souvent exonérées d’impôts en vertu d’une directive européenne datant de 2003. In fine les bénéfices termineront dans un paradis fiscal où l’impôt sur les sociétés n’existe pas comme les Bermudes.
Il faut aussi évoquer les facilités offertes pour la constitution de holding de consolidation, particulièrement apprécié par les entreprises qui fusionnent, puisque les intérêts sur les fonds de levés par les holdings néerlandaises pour des acquisitions ne sont pas soumis à l’imposition, ainsi que la pratique étendue du tax ruling, qui garantit aux grands groupes étrangers qui s’installent aux Pays-Bas un taux d’imposition réduit pendant 4 à 5 ans en moyenne, à partir de la signature de l’accord voire 15 en cas d’investissement directs étrangers importants.

https://www.xerficanal.com/economie/emission/Alexandre-Mirlicourtois-Les-Pays-Bas-un-paradis-fiscal-geant-et-discret_3747998.html

sam-wheeler-95303-unsplash