Brexit : les expatriés français protégés pour leur retraite… et ceux qui ne le sont pas

La sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne a entraîné, dès le 1er janvier, un certain nombre de changements concrets. Pour les 350.000 expatriés français de nombreuses questions se posent sur leur protection sociale.
Commençons par ce qui est garanti. Si vous étiez déjà sur place avant le 1er janvier, pas d’inquiétude, rien ne change. Si vous êtes un travailleur détaché vous continuez d’acquérir des droits comme si vous travailliez en France. Si vous êtes expatrié, les trimestres travaillés au Royaume-Uni sont pris en compte pour le calcul de votre durée d’assurance. Attention, seule la durée est considérée, les salaires perçus pendant cette période ne rentrent pas dans le calcul de votre niveau de pension, c’est-à-dire qu’ils ne sont pas pris en compte dans vos 25 meilleures années.
La situation est plus complexe pour les nouveaux expatriés à partir de 2021 ou pour ceux qui, après plusieurs années passées en Angleterre, sont rentrés en France et souhaitent repartir. Si vous êtes dans cette situation, concernant votre future retraite, il existe encore de nombreuses zones d’ombre.

https://www.capital.fr/votre-retraite/brexit-les-expatries-francais-proteges-pour-leur-retraite-et-ceux-qui-ne-le-sont-pas-1391161

 

Sortir de l’impasse des taux zéro

La vérité est que nul ne sait où se situe la croissance potentielle aujourd’hui.
Même dans un pays comme la France — dont l’État se finance aujourd’hui sur les marchés à taux zéro, et même négatifs, et qui restructure activement sa dette sur les marchés pour remplacer les tranches coûteuses par des tranches moins coûteuses —, le taux effectif de la dette publique est encore de 1,5%. Bref, les fondamentaux de la stabilisation de la dette ne sont pas si bien assurés que cela, même à court ou moyen terme.

La seconde source d’inquiétude provient de la volatilité des marchés. Aussi faibles que soient les taux longs, cette position n’est pas acquise. Les légères tensions observées sur les rendements américains depuis la fin de l’été 2020, dans le sillage des élections, sont là pour le rappeler. Certaines régions dont les perspectives se redressent plus fortement que les autres vont attirer les capitaux et mettre en tension les marchés à échelle mondiale, pénalisant les pays les plus enlisés. Il ne faut pas pour autant surévaluer ce risque. Les variations de taux ne diffusent leurs pleins effets sur le coût effectif de la dette que très graduellement, à la marge, au rythme de renouvellement du stock…

La troisième source de menace, et certainement la plus probable, ce serait un changement de ligne de la Banque centrale. Elle a de fait considérablement limité les spreads qui peuvent pénaliser les pays les plus endettés. Mais que se passera-t-il en sortie de crise ?
Reste la grande incertitude des horizons longs. Certes, le régime de faible taux est sûrement durable. Durable, mais pas éternel.
Face à ces incertitudes quelle préconisation ? Adosser la dette facile à des investissements à haut rendement économique et social pour renforcer la croissance potentielle, car il en restera forcément quelque chose.

https://www.xerficanal.com/economie/emission/Olivier-Passet-Sortir-de-l-impasse-des-taux-zero_3749311.html

Nouveau record à 3,8m$ pour Hergé, légende de la BD

La patience des passionnés de Tintin a été mise à l’épreuve. Initialement prévue le 21 novembre 2020 chez Artcurial, leur vente tant attendue sur L’univers du créateur de Tintin a été reportée au 14 janvier 2021. Fortement médiatisée, la vente comprenait un trésor estimé à plusieurs millions. “Un vrai chef d’oeuvre qui représente tout le génie de Hergé”, finalement dispersé pour 3,8m$ (3,175 millions d’euros).

Dessiné à la gouache et à l’encre de Chine sur une feuille carré de 34 centimètres de côté, Le Lotus bleu présente Tintin et Milou dans un grand vase Ming en porcelaine, inquiétés par un dragon rouge sur fond noir.

Les Tintinophiles ont promus le créateur de Tintin à des prix nettement plus élevés que certains beaux dessins signés Egon SCHIELE (vente Christie’s du 22 octobre), Wassily KANDINSKY, voire Pablo PICASSO, dont une gouache de 62,5 cm, Tête d’homme (1909), atteignait 2,17m$ à l’occasion de la vente “Modernités” de Sotheby’s Paris le 21 octobre dernier.

https://fr.artprice.com/artmarketinsight/nouveau-record-a-38m-pou-herge-legende-de-la-bd

 

La première banque américaine fédérale cryptos est née

Suite à la licence accordée par l’OCC, Anchorage Digital Bank National Association est devenue la première banque américaine fédérale reconnue à être centrée sur les crypto monnaies. Ce faisant, elle ouvre la voie à l’intégration des crypto monnaies dans le système bancaire régulé.

Pour se voir accorder cette charte, Anchorage a fait l’objet de la part de l’OCC d’un examen rigoureux, comme c’est le cas pour chaque candidature. Les futurs clients de la banque pourront donc compter sur la supervision de l’institution bancaire par le U.S. Office of the Comptroller of the Currency.

“Nous sommes une banque nationale. La seule différence, c’est que nos activités sont centrées sur les crypto actifs, et non sur les actifs traditionnels,” a déclaré le président de la banque, Diogo Monica. “L’avantage de devenir une banque fédérale régulée est que les règles qui nous régissent prennent le pas sur les lois des Etats. Le fait d’être supervisé par le plus vieux régulateur des États-Unis envoie un message très clair,” a-t-il ajouté.

https://bitcoinmatin.fr/2021/01/14/la-premiere-banque-americaine-federale-cryptos-est-nee/

 

Millionnaires en bitcoins, ils sont privés de leur fortune en raison d’un oubli de mot de passe

Près de 20% des bitcoins actuellement disponibles seraient gelés à jamais, à moins que leurs propriétaires ne remettent la main sur leurs mots de passe ou clés privées.

Ainsi, près de 20% des 18,5 millions de bitcoins existants, soit l’équivalent de 140 milliards de dollars, seraient actuellement hors de portée de leurs détenteurs pour cette même raison, d’après les estimations de la société Chainanalysis.

https://www.bfmtv.com/tech/millionnaires-en-bitcoins-ils-sont-prives-de-leur-fortune-en-raison-d-un-oubli-de-mot-de-passe_AN-202101130220.html

 

Brexit : des conséquences économiques moins sévères que prévu

La période de transition de six mois inscrite dans l’accord entre le Royaume-Uni et l’Union européenne et la pandémie de Covid-19 devraient atténuer l’impact du Brexit sur les échanges entre les deux puissances, selon une récente étude de l’assureur-crédit Euler Hermes.

« Cet accord de libre-échange est plus avantageux que les scénarios précédemment envisagés, car il prévoit des droits de douanes nuls pour les marchandises et il est moins contraignant sur les intrants étrangers. Un atout considérable pour les exportateurs britanniques et européens » annonce l’assureur dans un communiqué.

https://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/brexit-des-consequences-economiques-moins-severes-que-prevu-871627.html

 

Les banques qui tentent de contourner le Brexit rappelées à l’ordre

Le gendarme des marchés européen, l’Esma (« European Securities and Markets Authority ») vient de taper du poing sur la table. Depuis la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, le régulateur a observé des pratiques douteuses dans la fourniture de services financiers par des entreprises non basées dans l’Union européenne à des clients européens. En clair, des banques qui sont basées à Londres sollicitent des clients de l’Union européenne pour leur vendre des produits.

Certes, pas de manière directe car cela est interdit depuis le 1er janvier dernier. Mais de manière indirecte en contournant la loi, par un procédé de « sollicitation inversée ». Elles font croire que c’est le client lui-même, de sa propre initiative, qui a contacté la banque britannique. Ce qui est, en revanche, autorisé.

https://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/les-banques-qui-tentent-de-contourner-le-brexit-rappelees-a-lordre-1281039

 

UBS taxe davantage les dépôts

UBS a annoncé qu’elle allait augmenter l’assiette des dépôts taxés de ses clients à compter du mois de juillet prochain. Après avoir fixé un premier palier à 1.000.000 d’euros en 2017, puis à 500.000 d’euros en 2019, elle taxant les dépôts au-delà de 250.000 francs suisses ou 250.000 euros.

La nouvelle commission annuelle de 0,75% s’applique aux soldes de trésorerie supérieurs à 250.000 francs suisses et 0,6% aux soldes de trésorerie supérieurs à 250.000 euros.

http://www.agefi.fr/banque-assurance/actualites/quotidien/20210113/ubs-taxe-davantage-depots-313282

 

Couche-Tard courtise la chaîne d’épiceries française Carrefour SA

«Les discussions sont très préliminaires», a ajouté l’entreprise.
Carrefour, qui a été fondé il y a plus de 60 ans, exploite près de 13 000 hypermarchés, supermarchés et dépanneurs en France, en Espagne, en Italie, en Belgique, en Pologne, en Roumanie, au Brésil, en Argentine et à Taïwan.
Couche−Tard exploite des dépanneurs principalement sous la marque Circle K au Canada, aux États−Unis et en Europe. L’entreprise a récemment pris des mesures pour s’étendre en Asie.

Mercredi soir, Bruno Le Maire a exprimé sa réserve sur l’offre de rachat de 20 milliards d’euros émise par le groupe québécois. « A priori, je ne suis pas favorable à cette opération », a déclaré le ministre, qualifiant Carrefour de « chaînon essentiel dans la sécurité alimentaire des Français, dans la souveraineté alimentaire ». (https://www.lesechos.fr/industrie-services/conso-distribution/carrefour-le-gouvernement-francais-pas-favorable-a-loffre-de-couche-tard-1280818)

https://www.lesaffaires.com/bourse/nouvelles-economiques/couche-tard-courtise-la-chaine-depiceries-francaise-carrefour-sa/622338

Selon le dernier indice Big Mac, le dollar est un peu moins fort qu’il y a six mois

Le fameux indice Big Mac, du nom du hamburger emblématique de la chaîne McDonald’s, a été créé en 1986 par l’hebdomadaire britannique The Economist. Son objectif est de comparer la valeur des devises à travers le monde par rapport au dollar, en prenant comme «panier de référence» un produit invariable et a priori identique aux quatre coins de la planète : le Big Mac.

Ces dernières années, l’indice Big Mac montrait régulièrement que le dollar était largement surévalué par rapport aux autres devises. En ce début d’année 2021, c’est toujours le cas, mais à une échelle moindre. En effet, The Economist précise en préambule que le dollar demeure fort et surévalué par rapport à la plupart des autres monnaies. Toutefois, l’hebdomadaire indique que dans une liste de 20 partenaires commerciaux privilégiés des États-Unis, tous ont augmenté leurs devises relativement au dollar sur la période, sauf la Suisse, seul pays dont la devise est surévaluée par rapport au dollar. À l’inverse, le yuan chinois est très largement sous-évalué, à -39%.

https://www.lefigaro.fr/conjoncture/selon-le-dernier-indice-big-mac-le-dollar-est-un-peu-moins-fort-qu-il-y-a-six-mois-20210113

 

Le déficit des États-Unis à un niveau record entre octobre et décembre

La hausse des dépenses publiques liées à la crise de la COVID-19, notamment les allocations versées aux chômeurs, a fait bondir le déficit budgétaire des États-Unis à un niveau record entre octobre et décembre, selon les données publiées mercredi par le Trésor.

Sur cette période, qui correspond au premier trimestre de l’exercice budgétaire 2021, les finances publiques ont nettement dérapé: le déficit a augmenté de 61% par rapport à la même période l’an passé, pour atteindre 573 milliards de dollars, un montant jamais-vu sur un trimestre.
Les recettes sont certes restées sensiblement identiques, à 803 milliards de dollars, mais les dépenses ont augmenté de 18%.

https://www.lesaffaires.com/dossier/zoom-sur-la-maison-blanche/le-deficit-des-etats-unis-a-un-niveau-record-entre-octobre-et-decembre/622364

 

En Belgique, L’assurance-vie perd son avantage successorale

Dans une circulaire datée du 7 janvier, l’administration fiscale décide qu’en cas de décès d’un des deux époux, le transfert de la valeur du contrat au conjoint survivant sera désormais soumis aux droits de succession, ce qui n’était pas le cas auparavant. Le fisc rend même cette décision rétroactive pour les décès survenus depuis le 1er septembre 2018.

Elle se base sur l’article 8 du code des droits de succession qui prévoit: « Sont considérées comme recueillies à titre de legs (transmission à titre gratuit lors du décès, NDLR) les valeurs qu’une personne est appelée à recevoir à titre gratuit au décès du défunt en vertu d’un contrat (tel qu’une assurance-vie, NDLR) renfermant une stipulation à son profit par le défunt (…). »

Le fisc souligne que « l’article 8 instaure une fiction de legs » et ajoute que « l’objet de la taxation du legs fictif instauré par l’article 8 sont ‘les valeurs’ qu’une personne est appelée à recevoir ». Et de préciser: « Il importe donc peu que la valeur de rachat d’un contrat d’assurance-vie soit qualifiée par le code civil de propre à tel ou tel conjoint puisque cette valeur de rachat n’est pas l’objet du legs fictif. »

https://www.lecho.be/monargent/impots/assurance-vie-et-succession-le-fisc-change-la-donne/10276720.html

 

Le bitcoin chute de 20% lors de sa pire séance depuis mars 2020

Le prix du bitcoin chutait lundi de 18 % après avoir franchi record sur record depuis fin 2020, illustrant la volatilité de la première des cryptomonnaies qui inquiète notamment le régulateur britannique.
« Pour n’importe quel autre actif, une baisse de 25 % (en comptant des pertes entamées dimanche) signifierait une perte totale de la confiance des investisseurs, mais le bitcoin avait vu son prix augmenter de 285 % en trois mois », a rappelé Josh Mahony, analyste chez IG.

« Un marché à la vente et une volatilité aussi intense peuvent faire peur aux non initiés », mais cette correction était à attendre, confirme Edward Moya, analyste chez Oanda.
Mais l’intérêt des gros portefeuilles a fait grimper les prix, et depuis mi-décembre, les particuliers se sont à nouveau rués vers le bitcoin.

https://www.lesaffaires.com/bourse/nouvelles-economiques/le-bitcoin-chute-de-20-lors-de-sa-pire-seance-depuis-mars-2020/622292

 

Avec son argent magique, la Banque centrale européenne peut-elle sauver la planète ?

Le temps d’une pandémie, l’arbre à argent magique est apparu. Depuis le déferlement du Covid-19 en Europe, la Banque centrale européenne (BCE) a débloqué une enveloppe de 2 500 milliards d’euros, à dépenser sur deux ans jusqu’en mars 2022. Et si le même tour de passe-passe monétaire pouvait s’appliquer au changement climatique ? Après tout, l’urgence est tout aussi réelle.

Une telle option est interdite en l’état actuel des traités européens, qui bannissent le « financement monétaire ». De toute façon, à l’heure actuelle, peu d’économistes soutiennent une telle approche radicale. Mais, en attendant ce mouvement « vert vif », Mme Couppey-Soubeyran (Institut Veblen – économiste) propose une série de mesures « vert clair », qui mettraient la BCE à contribution dans la lutte contre le changement climatique.

https://www.lemonde.fr/idees/article/2021/01/08/la-banque-centrale-europeenne-peut-elle-sauver-la-planete_6065559_3232.html

Les catastrophes naturelles ont pesé lourd en 2020

Les catastrophes naturelles ont causé en 2020 davantage de pertes que l’année précédente à cause d’une saison d’ouragans particulièrement intense et d’importants incendies de forêt, explique jeudi le géant allemand de la réassurance Munich Re.

La facture s’est établie l’an dernier à 210 milliards de dollars de dégâts, contre 166 milliards en 2019, a calculé le groupe bavarois dans une étude annuelle. Sur ce total, le montant assuré s’est élevé à 82 milliards de dollars (57 milliards en 2019), autrement dit la part non assurée des sinistres naturels en 2020 était d’environ 60 %. Ces catastrophes ont également fait l’an dernier quelque 8200 morts dans le monde.

Sur les 10 sinistres les plus coûteux, 6 se sont produits aux États-Unis. L’ouragan Laura, qui s’est abattu fin août sur l’ouest de la Louisiane avec des vents de 240 km/h a causé 13 milliards de dollars de pertes, dont 10 milliards étaient assurées.

Ailleurs, les inondations en Chine pendant les pluies de la mousson d’été ont causé environ 17 milliards de dollars de dommages, dont seulement environ 2 % étaient assurés. En Europe, les pertes globales se sont élevées à 12 milliards de dollars, dont 3,6 milliards assurées. De fortes pluies ont frappé à l’automne les côtes méditerranéennes du sud de la France et de l’Italie, détruisant au passage des centaines de maisons, de ponts et de routes.

https://www.ledevoir.com/economie/592915/couts-ouragans-et-feux-de-foret-ont-pese-lourd-en-2020

Le classement 2020 des passeports les plus puissants pour voyager

D’après le classement annuel du cabinet Henley & Partners, les Japonais demeurent les voyageurs les plus exemptés de visas lorsqu’ils traversent des frontières. La zone Asie-Pacifique truste les premières marches du podium – une tendance qui devrait se confirmer post-pandémie de Covid-19.

Une personne en possession d’un passeport japonais peut ainsi se rendre dans 191 destinations différentes sans avoir besoin de visa Singapour figure en deuxième position, avec 190 destinations. La Corée du Sud et l’Allemagne arrivent ex aequo à la troisième place, avec 189 destinations. La France, qui était quatrième, perd deux places et se retrouve sixième, avec un accès libre à 186 pays.

Quant aux pires passeports pour voyager sans visa, il y a la Corée du Nord (39 destinations), la Libye, le Népal (38), les Territoires palestiniens (37), la Somalie et le Yémen (33), le Pakistan (32), la Syrie (29), l’Iraq (28) et l’Afghanistan (26).

https://www.lesechos.fr/industrie-services/tourisme-transport/le-classement-2020-des-passeports-les-plus-puissants-pour-voyager-1279243

La capitalisation du Bitcoin et des cryptomonnaies atomise les 1 000 milliards de dollars

Suite à l’envolée du cours d’une grande partie des cryptomonnaies et notamment celle de Bitcoin, qui a atteint un nouvel ATH à 37 809 dollars, l’écosystème crypto vient de battre un nouveau record. En effet, la capitalisation globale des cryptomonnaies a dépassé pour la première fois la barre du billion de dollars (1 000 milliards de dollars).Dans les faits, la capitalisation a connu une hausse de 450 % au cours de la dernière année.

https://journalducoin.com/actualites/capitalisation-bitcoin-cryptomonnaies-atomise-1000-milliards-dollars/

Brexit : la Banque d’Angleterre dénonce les demandes de Bruxelles

Les discussions post-Brexit sur le front de la finance (secteur peu concerné par l’accord conclu in extremis en décembre) semblent mal parties. Le gouverneur de la Banque d’Angleterre (BoE) Andrew Bailey a jugé « problématiques » les demandes supplémentaires d’informations de l’Union européenne pour accorder des équivalences aux services financiers britanniques.

« L’Union européenne a affirmé qu’elle voulait plus d’information de la part du Royaume-Uni sur la régulation, je trouve cela plutôt problématique », a asséné M. Bailey au cours d’une audition parlementaire.

lui, la demande de l’UE conduirait soit à une absence d’évolution des régulations, une possibilité qu’il juge « absurde », ou à abandonner le pouvoir décisionnaire à l’UE. « Ce serait accepter de recevoir les règles d’autrui, nous ne soutenons pas cette option », a-t-il assuré.

https://www.capital.fr/entreprises-marches/brexit-la-banque-dangleterre-denonce-les-demandes-de-bruxelles-1390162

 

Elon Musk devient l’homme le plus riche au monde

Grâce à la flambée des titres de Tesla — dont il détient 18 % — à Wall Street, le fantasque entrepreneur de 49 ans, qui dirige également SpaceX, est passé jeudi matin devant Jeff Bezos, le patron d’Amazon, selon les calculs de l’agence Bloomberg qui tient à jour un classement des milliardaires.

Alors que l’action Tesla, qui a vu sa valeur multipliée par plus de 7 en 2020 et avançait encore vivement à Wall Street jeudi, la fortune de l’ingénieur d’origine sud-africaine, a atteint 188,5 milliards de dollars américains ($ US) peu après l’ouverture de la séance, dépassant de 1,5 milliard $ US celle de Jeff Bezos.

https://www.lesaffaires.com/bourse/nouvelles-economiques/elon-musk-devient-l-homme-le-plus-riche-au-monde/622235

Le rachat de Tiffany par LVMH a été finalisé

Le rachat de Tiffany par le géant du luxe français LVMH a été finalisé et le patron du joaillier Alessandro Bogliolo va être remplacé par Anthony Ledru, ont annoncé jeudi les deux entreprises dans un communiqué conjoint.

«Nous avons confiance dans la capacité de Tiffany à accélérer sa croissance, à innover et à demeurer la marque de joaillerie la plus désirable», a déclaré Bernard Arnault, cité dans le commmuniqué, en remerciant Alessandro Bogliolo et son équipe pour «leur travail ces trois dernières années, notamment lors de la période difficile que le monde traverse actuellement».

https://www.lesaffaires.com/bourse/nouvelles-economiques/le-rachat-de-tiffany-par-lvmh-a-ete-finalise/622229