La note secrète sur les retraites: cinq scénarios pour une réforme

C’est le morceau de choix présenté comme « la meilleure solution de repli » dans la note! Au lieu d’appliquer – comme prévu dans la loi – une période de transition des assurés pour basculer progressivement d’un système à l’autre à partir de 2022, la note préconise de réserver le système universel à points aux seuls nouveaux entrants sur le marché du travail: les jeunes nés à partir de 2004.
En écho à une proposition faite par certains des partenaires sociaux, au lieu du grand chamboulement du système universel, il s’agit de conserver l’architecture du système actuel organisé en deux étages (base et complémentaire). Concrètement, un 1er étage avec un régime de base unique, au 2e étage, le maintien des régimes complémentaires adaptés à chaque type de profession.
Le 3 s’éloignerait du projet de loi et le restreindrait à quelques mesures « à forte portée politique », notamment la disparition des régimes spéciaux. Le 4, quant à lui, prévoit de rationaliser la gouvernance en réduisant le nombre de caisses et leurs effectifs, avec un objectif assumé de « baisse des coûts de gestion » qui n’avait jusqu’à présent jamais été explicitement assumé.
D’abord, écrivent les auteurs, en matière de mesures d’âges, est « techniquement envisageable le relèvement de l’âge légal de départ à la retraite » à 64 ans: soit trois mois par génération à partir de la génération de 1962. Mais aussi « l’instauration d’un âge minimal du taux plein (sans décote) qui peut être combinée avec une baisse de l’âge du taux plein », le premier passerait à 63 ou 64 ans (contre 62 ans actuellement) et le second serait ramené de 67 ans à 65 ans.

https://www.leparisien.fr/economie/retraites/la-note-secrete-sur-les-retraites-cinq-scenarios-pour-une-reforme-11-07-2020-8351499.php

people-1394377_960_720

Laisser un commentaire