Non, 26 milliardaires ne possèdent pas la moitié du patrimoine de l’humanité

Si l’on regarde maintenant la répartition de la richesse mondiale entre ces trois classes, les 1% les plus fortunés (toutes choses égales par ailleurs) passent de 47,2 à 47,1%, soit une stabilité. En revanche la richesse des 49% de la population mondiale suivants, s’accroît de 0,1 point, tandis que celle des 50% les moins riches fléchit de 0,06 point. En clair, c’est la classe moyenne mondiale qui voit sa richesse s’accroître, et semble-t-il au détriment des 50% les plus pauvres.
Une partie de la baisse du patrimoine de la population la plus pauvre (les 50%) provient donc paradoxalement de son dynamisme démographique. Au contraire, alors même qu’ils accueillent une démographie presque aussi dynamique, les 49% plus riches arrivent à juguler les effets patrimoniaux de la division de leur patrimoine et augmentent globalement le leur plus qu’aucune autre classe identifiée. C’est la catégorie qui accroît sa richesse le plus rapidement.

http://www.ifrap.org/europe-et-international/non-26-milliardaires-ne-possedent-pas-la-moitie-du-patrimoine-de-lhumanite

 

Laisser un commentaire