Plus de la moitié des banques mondiales en position de faiblesse ?

La majorité des banques à l’échelle mondiale risquent de ne pas être économiquement viables car leur rendement des fonds propres ne suit pas les coûts, a déclaré McKinsey dans son rapport annuel sur l’industrie publié lundi. Il a exhorté les entreprises à prendre des mesures telles que le développement de la technologie, la sous-traitance et la consolidation par le biais de fusions en prévision d’un ralentissement économique potentiel.
Selon un rapport du cabinet de conseil McKinsey & Co., plus de la moitié des banques du monde sont déjà en position de faiblesse avant tout ralentissement économique à venir.
« Nous pensons que nous sommes à la fin du cycle économique et que les banques doivent prendre des mesures audacieuses car elles ne sont pas en très bonne forme », a déclaré Kausik Rajgopal, associé principal chez McKinsey, dans une interview. « En fin de cycle, personne ne peut se permettre de se reposer sur ses lauriers. » Or, selon un rapport du cabinet de conseil McKinsey & Co., plus de la moitié des banques du monde sont déjà en position de faiblesse avant tout ralentissement économique à venir.
Les investisseurs ont pris connaissance. Globalement, les valorisations des banques ont chuté de 15% à 20% depuis le début de l’année dernière, a déclaré McKinsey, ajoutant que « la chute de la valorisation laisse supposer que les investisseurs anticipent une forte décélération de la croissance des bénéfices ».

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-10-21/banks-must-act-now-or-risk-becoming-a-footnote-mckinsey-says

businessman-3928259_960_720

Laisser un commentaire