Niveau de vie: le lieu de naissance fait apparaître d’importantes «cassures régionales»

En s’intéressant au lieu d’origine des enfants d’ouvriers et d’employés nés entre 1970 et 1988, et en étudiant son influence sur le niveau de vie, France Stratégie, un organisme rattaché à Matignon, a fait apparaître d’importantes « cassures régionales ».
« Sans surprise, les perspectives de revenus à l’âge adulte augmentent avec le niveau de richesse du territoire d’origine: la région la plus riche et la région la moins riche — Île-de-France et Nord-Pas-de-Calais — sont aussi celles qui présentent le plus grand écart de revenus: 260 euros par mois », relèvent les économistes auteurs de l’enquête. La Seine-Saint-Denis, département le plus pauvre de l’Hexagone, profite ainsi de « l’effet Île-de-France »: « Ce territoire, avec toutes ses contraintes, n’empêche pas les individus d’origine modeste qui y grandissent de plutôt bien réussir », relève Clément Dherbécourt.
Les territoires à faibles perspectives de niveau de vie, eux, sont concentrés dans le nord et au sud du pays: anciennes régions Languedoc-Roussillon et Nord-Pas-de-Calais, départements de l’Aisne, des Ardennes, du Var et du Vaucluse.

https://www.leparisien.fr/economie/niveau-de-vie-le-lieu-de-naissance-fait-apparaitre-d-importantes-cassures-regionales-14-06-2020-8335296.php

baby-428395_960_720

Laisser un commentaire